关闭

关闭

关闭

封号提示

内容

首页 法语原版 《情感教育》.pdf

法语原版 《情感教育》.pdf

法语原版 《情感教育》.pdf

上传者: 小瓣 2010-03-24 评分 0 0 0 0 0 0 暂无简介 简介 举报

简介:本文档为《法语原版 《情感教育》pdf》,可适用于外语资料领域,主题内容包含icil'entêteoriginal)L'éducationsentimentaleL'éducationsentimentaleIndexPRE符等。

icil'entêteoriginal)L'éducationsentimentaleL'éducationsentimentaleIndexPREMIEREPARTIECHAPITREPREMIERCHAPITREIICHAPITREIIICHAPITREIVCHAPITREVCHAPITREVIDEUXIEMEPARTIECHAPITREPREMIERCHAPITREIICHAPITREIIICHAPITREIVCHAPITREVCHAPITREVITROISIEMEPARTIECHAPITREPREMIERCHAPITREIICHAPITREIIICHAPITREIVCHAPITREVCHAPITREVICHAPITREVIIL'éducationsentimentaleIndexPREMIEREPARTIEChapitrePremierLeseptembre,verssixheuresdumatin,laVilledeMontereau,prèsdepartir,fumaitàgrostourbillonsdevantlequaiSaintBernardDesgensarrivaienthorsd'haleinedesbarriques,descâbles,descorbeillesdelingegênaientlacirculationlesmatelotsnerépondaientàpersonneonseheurtaitlescolismontaiententrelesdeuxtambours,etletapages'absorbaitdanslebruissementdelavapeur,qui,s'échappantpardesplaquesdetôle,enveloppaittoutd'unenuéeblanchâtre,tandisquelacloche,àl'avant,tintaitsansdiscontinuerEnfinlenavirepartitetlesdeuxberges,peupléesdemagasins,dechantiersetd'usines,filèrentcommedeuxlargesrubansquel'ondérouleUnjeunehommededixhuitans,àlongscheveuxetquitenaitunalbumsoussonbras,restaitauprèsdugouvernail,immobileAtraverslebrouillard,ilcontemplaitdesclochers,desédificesdontilnesavaitpaslesnomspuisilembrassa,dansunderniercoupd'oeil,l'îleSaintLouis,laCité,NotreDameetbientôt,Parisdisparaissant,ilpoussaungrandsoupirMFrédéricMoreau,nouvellementreçubachelier,s'enretournaitàNogentsurSeine,oùildevaitlanguirpendantdeuxmois,avantd'allerfairesondroitSamère,aveclasommeindispensable,l'avaitenvoyéauHavrevoirunoncle,dontelleespérait,pourlui,l'héritageilenétaitrevenulaveilleseulementetilsedédommageaitdenepouvoirséjournerdanslacapitale,enregagnantsaprovinceparlaroutelapluslongueLetumultes'apaisaittousavaientprisleurplacequelquesuns,debout,sechauffaientautourdelamachine,etlacheminéecrachaitavecunrâlelentetrythmiquesonpanachedefuméenoiredesgouttelettesderoséecoulaientsurlescuivresleponttremblaitsousunepetitevibrationintérieure,etlesdeuxroues,tournantrapidement,battaientl'eauLarivièreétaitbordéepardesgrèvesdesableOnrencontraitdestrainsdeboisquisemettaientàondulersousleremousdesvagues,oubien,dansunbateausansvoiles,unhommeassispêchaitpuislesbrumeserrantessefondirent,lesoleilparut,lacollinequisuivaitàdroitelecoursdelaSeinepeuàpeus'abaissa,etilensurgituneautre,plusproche,surlariveopposéeDesarbreslacouronnaientparmidesmaisonsbassescouvertesdetoitsàl'italienneEllesavaientdesjardinsenpentequedivisaientdesmursneufs,desgrillesdefer,desgazons,desserreschaudes,etdesvasesdegéraniums,espacésrégulièrementsurdesterrassesoùl'onpouvaits'accouderPlusd'un,enapercevantcescoquettesrésidences,sitranquilles,enviaitd'enêtrelepropriétaire,pourvivrelàjusqu'àlafindesesjours,avecunbonbillard,unechaloupe,unefemmeouquelqueautrerêveLeplaisirtoutnouveaud'uneexcursionmaritimefacilitaitlesépanchementsDéjàlesfarceurscommençaientleursplaisanteriesBeaucoupchantaientOnétaitgaiIlseversaitdespetitsverresFrédéricpensaitàlachambrequ'iloccuperaitlàbas,aupland'undrame,àdessujetsdetableaux,àdespassionsfuturesIltrouvaitquelebonheurméritéparl'excellencedesonâmetardaitàvenirIlsedéclamaL'éducationsentimentalePREMIEREPARTIEdesversmélancoliquesilmarchaitsurlepontàpasrapidesils'avançajusqu'aubout,ducôtédelaclocheet,dansuncercledepassagersetdematelots,ilvitunmonsieurquicontaitdesgalanteriesàunepaysanne,toutenluimaniantlacroixd'orqu'elleportaitsurlapoitrineC'étaitungaillardd'unequarantained'années,àcheveuxcrépusSataillerobusteemplissaitunejaquettedeveloursnoir,deuxémeraudesbrillaientàsachemisedebatiste,etsonlargepantalonblanctombaitsurd'étrangesbottesrouges,encuirdeRussie,rehausséesdedessinsbleusLaprésencedeFrédéricneledérangeapasIlsetournaversluiplusieursfois,enl'interpellantpardesclinsd'oeilensuiteiloffritdescigaresàtousceuxquil'entouraientMais,ennuyédecettecompagnie,sansdoute,ilallasemettreplusloinFrédériclesuivitLaconversationroulad'abordsurlesdifférentesespècesdetabacs,puis,toutnaturellement,surlesfemmesLemonsieurenbottesrougesdonnadesconseilsaujeunehommeilexposaitdesthéories,narraitdesanecdotes,secitaitluimêmeenexemple,débitanttoutcelad'untonpaterne,avecuneingénuitédecorruptiondivertissanteIlétaitrépublicainilavaitvoyagé,ilconnaissaitl'intérieurdesthéâtres,desrestaurants,desjournaux,ettouslesartistescélèbres,qu'ilappelaitfamilièrementparleursprénomsFrédéricluiconfiabientôtsesprojetsillesencourageaMaisils'interrompitpourobserverletuyaudelacheminée,puisilmarmottaviteunlongcalcul,afindesavoir"combienchaquecoupdepiston,àtantdefoisparminute,devait,etc"Et,lasommetrouvée,iladmirabeaucouplepaysageIlsedisaitheureuxd'êtreéchappéauxaffairesFrédéricéprouvaituncertainrespectpourlui,etnerésistapasàl'enviedesavoirsonnomL'inconnurépondittoutd'unehaleine:"JacquesArnouxpropriétairedel'Artindustriel,boulevardMontmartre"Undomestiqueayantungalond'oràlacasquettevintluidire:"SiMonsieurvoulaitdescendreMademoisellepleure"IldisparutL'Artindustrielétaitunétablissementhybride,comprenantunjournaldepeintureetunmagasindetableauxFrédéricavaitvucetitrelà,plusieursfois,àl'étalagedulibrairedesonpaysnatal,surd'immensesprospectus,oùlenomdeJacquesArnouxsedéveloppaitmagistralementLesoleildardaitd'aplomb,enfaisantreluirelesgabillotsdeferautourdesmâts,lesplaquesdubastingageetlasurfacedel'eauellesecoupaitàlaproueendeuxsillons,quisedéroulaientjusqu'auborddesprairiesAchaquedétourdelarivière,onretrouvaitlemêmerideaudepeuplierspâlesLacampagneétaittoutevideIlyavaitdanslecieldepetitsnuagesblancsarrêtés,etl'ennui,vaguementrépandu,semblaitalanguirlamarchedubateauetrendrel'aspectdesvoyageursplusinsignifiantencoreApartquelquesbourgeois,auxPremières,c'étaientdesouvriers,desgensdeboutiqueavecleursfemmesetleursenfantsCommeonavaitcoutumealorsdesevêtirsordidementenvoyage,presquetousportaientdevieillescalottesgrecquesoudeschapeauxdéteints,demaigreshabitsnoirsrâpésparlefrottementdubureau,oudesredingotesouvrantlacapsuledeleursboutonspouravoirtropserviaumagasinçàetlà,quelquegiletàchâlelaissaitvoirunechemisedecalicot,maculéedecafédesépinglesdechrysocalepiquaientdescravatesenlambeauxdessouspiedscoususretenaientdeschaussonsdelisièreL'éducationsentimentalePREMIEREPARTIE最新各类法语学习阅读书籍下载(月日更新)学习:法语背单词软件下载教材《法语口语》下载教材《法语经贸应用文》下载外研社法语通系列工具书《法语信函与求职技巧》下载法语教材《经济与企业法语》下载【下载】《法语文体学教程》王文融《新世纪大学法语》第三册教师参考书下载《新世纪大学法语》第三册学生用书下载【下载】法语应用文写作第版法语通俗用语俚语大词典下载【下载】《法语现代语法毛意忠》学法语必备:法汉启蒙词典词下载中央台《法国欢迎您》电子书下载公共法语文字资料下载法语经典语法总结下载(超经典)《新大学法语》下载【下载】法国大区和省列表【下载】法语TEE指导与测试词汇和结构(增补版)【下载】《顺风法语句》【下载】大学法语四级出国考试必备现代法语情境会话与听力【下载】《社交法语》【下载】《商贸法语》【下载】《法语简易会话》【下载】《情景法语》【下载】法语TEF考试冲刺教程辅导用书【下载】《法语生活口语》【下载】《法语发音快速入门》【下载】《法语发音中的个克星》PDF【下载】《掌握法语发音》PDF【下载】研究生法语时文选读【下载】北京大学出版社:法语《法语学习背景知识》【下载】法文原版著作如何加强你的注意力和记忆力【下载】国庆法国出游必备《旅游法语》《法语常用动词疑难解析》下载新编法语速成下载实用法语语法精讲与练习下载TEF必备:赴法自费visa签证材料准备模版下载【下载】法语前缀、后缀大全pdf公共法语试题下载大学法语四级模拟试拟试题PDF【下载】大学法语四级考试必读:法英对照大学法语级词汇超常速记【下载】法语新实用语法MP阅读:法语词典及工具书索引下载大仲马经典美食大词典下载法国报纸下载:LeJournalduDimanchefr法语杂志下载:LeMonde【下载】法语杂志年月最新LeEcho法文原版小说空城下载《法国往事》带您了解法国历史PDF版下载法语版格林童话下载【下载】《教你个法国菜》最新法国旅游杂志下载【下载】中文版法国当代中国学戴仁【下载】法语原版小说《预言家》pdf【下载】左拉法文原版《奥立佛贝卡勒》法语原版小说《红与黑》下载法国文化阅读:《浓情法国菜》【下载】阅读:《法汉对照读物精选》法语书籍:中文版葡萄酒的故乡法兰西下载pdf法语原版《法国大革命》下载法文原版小说漂亮朋友下载【阅读下载】法语经典《八十天环游地球》【阅读下载】中文版《元》杜拉斯《情人》汉法对照电子书下载哈利波特与火焰杯法语原版下载法语原版圣埃克絮佩里著作《人的大地》下载pdf【下载】法语侦探小说《侠盗罗平黄色房间的秘密》【下载】阿飞正传台词中法对照【下载】《十二亿火星人》一个法国人眼里的中国PDF电子书题PDF法语名著下载《基督山伯爵》PDF电子书【下载】莫泊桑LeHorla适合初学者阅读的中短篇小说【下载】法语杂志Ellerar【下载】法语阅读:《小王子》的作者圣埃克苏佩里另一畅销小说夜航Voldenuit【下载】法语阅读:莫泊桑羊脂球原版小说pdf【下载】汉法对照胡锦涛主席新年贺词【下载】法语电子杂志年月ELLE杂志【下载】加缪《L'étranger(局外人)》法语原版带一本书去巴黎PDF中法对照《相约星期二》电子书下载中法对照法语版心灵鸡汤【法语读物】阿里巴巴与四十大盗rar【法语读物】基度山伯爵rar【法语读物】悲惨世界中法对照《相约星期二》电子书下载【资料】中国美食法语词汇(完整版)【资料】典型法国餐馆菜单(完整版)《图说法国女性美丽与风流》【法语下载】蒙特利尔法语版圣经下载LaBible【法语休闲】法国历史漫画书rar卢梭《书信集》法语原文pdf法语名著欣赏:俊友巴黎圣母院电子版图文介绍达芬奇密码法语版【下载】蓝莲花法语汉语原版连环画deuxoutroisgredinsquitenaientdesbambousàgansedecuirlançaientdesregardsobliques,etdespèresdefamilleouvraientdegrosyeux,enfaisantdesquestionsIlscausaientdebout,oubienaccroupissurleursbagagesd'autresdormaientdansdescoinsplusieursmangeaientLepontétaitsalipardesécalesdenoix,desboutsdecigares,despeluresdepoires,desdétritusdecharcuterieapportéedansdupapiertroisébénistes,enblouse,stationnaientdevantlacantineunjoueurdeharpeenhaillonssereposait,accoudésursoninstrumentonentendaitparintervalleslebruitducharbondeterredanslefourneau,unéclatdevoix,unrireetlecapitaine,surlapasserelle,marchaitd'untambouràl'autre,sanss'arrêterFrédéric,pourrejoindresaplace,poussalagrilledesPremières,dérangeadeuxchasseursavecleurschiensCefutcommeuneapparition:Elleétaitassise,aumilieudubanc,touteseuleoudumoinsilnedistinguapersonne,dansl'éblouissementqueluienvoyèrentsesyeuxEnmêmetempsqu'ilpassait,ellelevalatêteilfléchitinvolontairementlesépauleset,quandilsefutmisplusloin,dumêmecôté,illaregardaElleavaitunlargechapeaudepaille,avecdesrubansrosesquipalpitaientauventderrièreelleSesbandeauxnoirs,contournantlapointedesesgrandssourcils,descendaienttrèsbasetsemblaientpresseramoureusementl'ovaledesafigureSarobedemousselineclaire,tachetéedepetitspois,serépandaitàplisnombreuxElleétaitentraindebroderquelquechoseetsonnezdroit,sonmenton,toutesapersonnesedécoupaitsurlefonddel'airbleuCommeellegardaitlamêmeattitude,ilfitplusieurstoursdedroiteetdegauchepourdissimulersamanoeuvrepuisilseplantatoutprèsdesonombrelle,poséecontrelebanc,etilaffectaitd'observerunechaloupesurlarivièreJamaisiln'avaitvucettesplendeurdesapeaubrune,laséductiondesataille,nicettefinessedesdoigtsquelalumièretraversaitIlconsidéraitsonpanieràouvrageavecébahissement,commeunechoseextraordinaireQuelsétaientsonnom,sademeure,savie,sonpasséIlsouhaitaitconnaîtrelesmeublesdesachambre,touteslesrobesqu'elleavaitportées,lesgensqu'ellefréquentaitetledésirdelapossessionphysiquemêmedisparaissaitsousuneenvieplusprofonde,dansunecuriositédouloureusequin'avaitpasdelimitesUnenégresse,coifféed'unfoulard,seprésenta,entenantparlamainunepetitefille,déjàgrandeL'enfant,dontlesyeuxroulaientdeslarmes,venaitdes'éveillerEllelapritsursesgenoux"Mademoisellen'étaitpassage,quoiqu'elleeûtseptansbientôtsamèrenel'aimeraitplusonluipardonnaittropsescaprices"EtFrédéricseréjouissaitd'entendreceschoses,commes'ileûtfaitunedécouverte,uneacquisitionIllasupposaitd'origineandalouse,créolepeutêtreelleavaitramenédesîlescettenégresseavecelleCependant,unlongchâleàbandesviolettesétaitplacéderrièresondos,surlebordagedecuivreElleavaitdû,biendesfois,aumilieudelamer,durantlessoirshumides,enenveloppersataille,s'encouvrirlespieds,dormirdedans!Mais,entraînéparlesfranges,ilglissaitpeuàpeu,ilallaittomberdansl'eauFrédéricfitunbondetlerattrapaElleluidit:"Jevousremercie,monsieur"Leursyeuxserencontrèrent"Mafemme,estuprête"crialesieurArnoux,apparaissantdanslecapotdel'escalierL'éducationsentimentalePREMIEREPARTIEMlleMarthecourutverslui,et,cramponnéeàsoncou,elletiraitsesmoustachesLessonsd'uneharperetentirent,ellevoulutvoirlamusiqueetbientôtlejoueurd'instrument,amenéparlanégresse,entradanslesPremièresArnouxlereconnutpourunancienmodèleilletutoya,cequisurpritlesassistantsEnfinleharpisterejetaseslongscheveuxderrièresesépaules,étenditlesbrasetsemitàjouerC'étaituneromanceorientale,oùilétaitquestiondepoignards,defleursetd'étoilesL'hommeenhaillonschantaitcelad'unevoixmordantelesbattementsdelamachinecoupaientlamélodieàfaussemesureilpinçaitplusfort:lescordesvibraient,etleurssonsmétalliquessemblaientexhalerdessanglots,etcommelaplainted'unamourorgueilleuxetvaincuDesdeuxcôtésdelarivière,desboiss'inclinaientjusqu'auborddel'eauuncourantd'airfraispassaitMmeArnouxregardaitauloind'unemanièrevagueQuandlamusiques'arrêta,elleremualespaupièresplusieursfois,commesiellesortaitd'unsongeLeharpistes'approchad'eux,humblementPendantqu'Arnouxcherchaitdelamonnaie,Frédéricallongeaverslacasquettesamainfermée,et,l'ouvrantavecpudeur,ilydéposaunlouisd'orCen'étaitpaslavanitéquilepoussaitàfairecetteaumônedevantelle,maisunepenséedebénédictionoùill'associait,unmouvementdecoeurpresquereligieuxArnoux,enluimontrantlechemin,l'engageacordialementàdescendreFrédéricaffirmaqu'ilvenaitdedéjeunerilsemouraitdefaim,aucontraireetilnepossédaitplusuncentimeaufonddesabourseEnsuiteilsongeaqu'ilavaitbienledroit,commeunautre,desetenirdanslachambreAutourdestablesrondes,desbourgeoismangeaient,ungarçondecafécirculaitMetMmeArnouxétaientdanslefond,àdroiteils'assitsurlalonguebanquettedevelours,ayantramasséunjournalquisetrouvaitlàIlsdevaient,àMontereau,prendreladiligencedeChâlonsLeurvoyageenSuissedureraitunmoisMmeArnouxblâmasonmaridesafaiblessepoursonenfantIlchuchotadanssonoreille,unegracieuseté,sansdoute,carellesouritPuisilsedérangeapourfermerderrièresoncoulerideaudelafenêtreLeplafond,basettoutblanc,rabattaitunelumièrecrueFrédéric,enface,distinguaitl'ombredesescilsElletrempaitseslèvresdanssonverre,cassaitunpeudecroûteentresesdoigtslemédaillondelapislazuli,attachéparunechaînetted'oràsonpoignet,detempsàautresonnaitcontresonassietteCeuxquiétaientlà,pourtant,n'avaientpasl'airdelaremarquerQuelquefois,parleshublots,onvoyaitglisserleflancd'unebarquequiaccostaitlenavirepourprendreoudéposerdesvoyageursLesgensattabléssepenchaientauxouverturesetnommaientlespaysriverainsArnouxseplaignaitdelacuisine:ilserécriaconsidérablementdevantl'addition,etillafitréduirePuisilemmenalejeunehommeàl'avantdubateaupourboiredesgrogsMaisFrédérics'enretournabientôtsouslatente,oùMmeArnouxétaitrevenueEllelisaitunmincevolumeàcouverturegriseLesdeuxcoinsdesaboucheserelevaientparmoments,etunéclairdeplaisirilluminaitsonfrontIljalousaceluiquiavaitinventéceschosesdontelleparaissaitoccupéePlusillacontemplait,plusilsentaitentreelleetluisecreuserdesabîmesIlsongeaitqu'ilfaudraitlaquittertoutàl'heure,irrévocablement,sansenavoirarrachéuneparole,sansluilaissermêmeunsouvenir!Uneplaines'étendaitàdroiteàgaucheunherbageallaitdoucementrejoindreunecolline,oùl'onapercevaitdesvignobles,desnoyers,unmoulindanslaverdure,etdespetitscheminsaudelà,formantdeszigzagssurlarocheblanchequitouchaitaubordducielQuelbonheurdemontercôteàcôte,lebrasautourdesataille,pendantquesarobebalayeraitlesfeuillesjaunies,enécoutantsavoix,souslerayonnementdesesyeux!Lebateaupouvaits'arrêter,ilsn'avaientqu'àdescendreetcettechosebiensimplen'étaitpasplusL'éducationsentimentalePREMIEREPARTIEfacile,cependant,quederemuerlesoleil!Unpeuplusloin,ondécouvritunchâteau,àtoitpointu,avecdestourellescarréesUnparterredefleurss'étalaitdevantsafaçadeetdesavenuess'enfonçaient,commedesvoûtesnoires,sousleshautstilleulsIlselafigurapassantauborddescharmillesAcemoment,unejeunedameetunjeunehommesemontrèrentsurleperron,entrelescaissesd'orangersPuistoutdisparutLapetitefillejouaitautourdeluiFrédéricvoulutlabaiserEllesecachaderrièresabonnesamèrelagrondaden'êtrepasaimablepourlemonsieurquiavaitsauvésonchâleEtaitceuneouvertureindirecte"Vatelleenfinmeparler"sedemandaitilLetempspressaitCommentobteniruneinvitationchezArnouxEtiln'imaginariendemieuxquedeluifaireremarquerlacouleurdel'automne,enajoutant:"Voilàbientôtl'hiver,lasaisondesbalsetdesdîners!"MaisArnouxétaittoutoccupédesesbagagesLacôtedeSurvilleapparut,lesdeuxpontsserapprochaient,onlongeaunecorderie,ensuiteunerangéedemaisonsbassesilyavait,endessous,desmarmitesdegoudron,deséclatsdeboisetdesgaminscouraientsurlesable,enfaisantlaroueFrédéricreconnutunhommeavecungiletàmanches,illuicria:"Dépêchetoi"OnarrivaitIlcherchapéniblementArnouxdanslafouledespassagers,etl'autreréponditenluiserrantlamain:"Auplaisir,chermonsieur!"Quandilfutsurlequai,FrédéricseretournaElleétaitprèsdugouvernail,deboutIlluienvoyaunregardoùilavaittâchédemettretoutesonâmecommes'iln'eûtrienfait,elledemeuraimmobilePuis,sanségardauxsalutationsdesondomestique:"Pourquoin'astupasamenélavoiturejusqu'ici"Lebonhommes'excusait"Quelmaladroit!Donnemoidel'argent!"EtilallamangerdansuneaubergeUnquartd'heureaprès,ileutenvied'entrercommeparhasarddanslacourdesdiligencesIllaverraitencore,peutêtre"Aquoibon"seditilEtl'américainel'emportaLesdeuxchevauxn'appartenaientpasàsamèreElleavaitempruntéceluideMChambrion,lereceveur,pourl'attelerauprèsdusienIsidore,partilaveille,s'étaitreposéàBrayjusqu'ausoiretavaitcouchéàMontereau,sibienquelesbêtesrafraîchies,trottaientlestementDeschampsmoissonnésseprolongeaientàn'enplusfinirDeuxlignesd'arbresbordaientlaroute,lestasdecaillouxsesuccédaientetpeuàpeu,VilleneuveSaintGeorges,Ablon,Châtillon,Corbeiletlesautrespays,toutsonvoyageluirevi

用户评论(0)

0/200

精彩专题

上传我的资料

每篇奖励 +2积分

资料评价:

/49
仅支持在线阅读

意见
反馈

立即扫码关注

爱问共享资料微信公众号

返回
顶部