下载

1下载券

加入VIP
  • 专属下载特权
  • 现金文档折扣购买
  • VIP免费专区
  • 千万文档免费下载

上传资料

关闭

关闭

关闭

封号提示

内容

首页 Demain dès l

Demain dès l.doc

Demain dès l

emilie
2011-09-25 0人阅读 举报 0 0 暂无简介

简介:本文档为《Demain dès ldoc》,可适用于高等教育领域

Demaindèsl’aube,al’heureoùblanchitlacampagneDemaindèsl’aube,al’heureoùblanchitlacampagneJepartiraivoistu,jesaisquetum’attendsJ’iraiparlaforêt,j’iraiparlamontagneJenepuisdemeurerloindetoipluslongtempsJemarcherailesyeuxfixéssurmespenséesSansrienvoiraudehors,sansentendreaucunbruitSeul,inconnu,ledoscourbé,lesmainscroiséesTristeetlejourpourmoiseracommelanuitJeneregardrainil’ordusoirquitombeNilesvoilesauloindescendantversHarfleurEtquandj’arriverai,jemettraisurtatombeUnbouquetdehouxvertetdebruyèreenfleurEtlejourpoureuxseracommelanuitlesjoiespaternellesSoumisparéléphantaisieleven,:Lesjoiespaternellesdanssonberceaud'amourlehochetàbougerilquatreheuredumatetjedoismeleverjeleprendsdansmesbrasetlesortdesonlitbébéveuxsonbiberonetvidesavessiej'étanchedoncsasoiftoutenlecâlinantetilmeremercied'unrottonitruantc'estavecamourquesacouchevaischangermaisunventestpartietmevoilàmouchetéjeprendsdoncmadouchesurveillantmonenfantmaissamèreréveilléeviensmepourrirséantils'ensuitdoncalorsunejouteverbalequebébéinterromptàl'aidedesontroudeballemamanestrepartiefairedododanslepieujetoilettemonfilsquiritàquimieuxmieuxjecouchemonenfantetluichanteuneberceuselehochetm'accompagnelanuitvaêtreaffreusej'emmènemonangealorsjusquedanslacuisinepourlebercerd'amouretquemanuitsetermineilgazouillemesouritchaviremoncœurdepèreattrapelevaseàroses,lefaittomberparterreavecdesgestestendresjelemetsdansl'cosipuisramasselesmorceauxsurlesolfleurilehochetarrêtenetsontintamarrejolidansunsourirebéatbébés'estendormij'aiunepenséespécialauxpapasengalèrequipensentqu'unenfantestuneaffairedemèreprenezdoncdansvosbrascesquatrekilosd'amouretdetoutvotrecœurvousdonnerezenretouréléphantaisieps:pourtoipoissonchatMalherbe(),ConsolationàMDuPérier()StrophesàTadouleur,DuPérier,seradoncéternelle,EtlestristesdiscoursQuetemetenl’espritl’amitiépaternelleL’augmenteronttoujours!LemalheurdetafilleautombeaudescendueParuncommuntrépas,Estcequelquedédale,oùtaraisonperdueNeseretrouvepasJesaisdequelsappassonenfanceétaitpleine,Etn’aipasentrepris,Injurieuxami,desoulagertapeineAvecquesonméprisMaiselleétaitdumondeoùlesplusbelleschosesOntlepiredestin,Etroseelleavécucequeviventlesroses,L’espaced’unmatinPuisquandainsiseraitqueselontaprière,ElleauraitobtenuD’avoirencheveuxblancsterminésacarrière,Qu’enfûtiladvenuPensestuque,plusvieille,enlamaisoncélesteElleeûteuplusd’accueilOuqu’elleeûtmoinssentilapoussièrefunesteEtlesversducercueilNon,non,monDuPérier,aussitôtquelaParqueÔtel’âmeducorps,L’âges’évanouitaudeçàdelabarque,EtnesuitpointlesmortsPourlecommentaire…Uneconsolationtantôtréconfortantetantôtchoquanteliéeàl’évocationimagéeouréalistedelamortLesnombreuxeuphémismesatténuentl’évocationdelamortAuxvers,,,,etc,lepoèteévoquedemanièreréalistelamortLepoèteaécritcetteconsolationpourconsoleretfaireréagirunamiquiaperdusafilleLamortestévoquéeaumoyend’euphémismes,demétaphores,afindeménagerledestinatairedelaconsolation:comparaisonfillerose(métaphorestrophe→l’évocationdelamortestadouciepar«elleavécu»,«lepiredestin»,«terminésacarrière»(=savie),«maisoncéleste»,«Parque»(=déessedelamort),«barque»(=barquedeCharon,quitransportelesmortssurlarivedesEnfers)→référencesmythologiquesLamortestaussiprésentéesoussestraitslesplusfrappants(c’esttypiquementbaroque):champlexicaldelamort,absencedesentimentalisme,lesstrophes,etsontmarquéespardesinterrogationsquiexaminentfroidementlasituationafinderedonnerducourageàDuPérierAlliancetrèsétroiteentrelavieetlamort,l’évocationduconcretdel’abstrait,notammentaumoyendelamétaphoredelaroseL’hommefaceàlamortIlyadifférentesréactionsdel’hommefaceàlamort:DuPériersouffre(cfchamplexical),ilaperdularaison(strophes,et),ilveutretournerenarrièreafindechangerledestin→c’estunpèreeffondréparlamortdesafilleDevantlamort,l’hommesesentperdu,commedansunlabyrinthe(strophe:«dédale»,«taraisonperdue»,«neseretrouvepas»)L’erranceestrenforcéeparlasyntaxe(strophe):rejetduverbeàlafinduvers→l’esprithumaindivaguedevantladouleurdelamortOnremarquelechamplexicaldeladouleuretl’évocationdelanostalgie(stropheset:conditionneletsubjonctif→développementdel’irréel)LelyrismeGenredutexte:ils’agitd’uneconsolationadresséeàunamiquitémoignedeladélicatessedupoète,d’unsigned’amitiésincère,sousuneapparentefroideurLetutoiementet«monDuPerier»et«injurieuxami»prouventlaréelleamitiéquilielesdeuxhommesDansladernièreexpressionmentionnée,lepoètereconnaîtsasévérité,saduretéLediscourstenuparlepoète:refusdesillusions(vers:«non,non»)→sousuneduretéapparente,secacheunevolontédefaireréagirunami,unappelàlaraison«Communtrépas»relèved’uncertainstoïcisme:ilfautacceptersaconditiondemorteletnepassemontrertropsensiblepouréviterdesouffrirLacomparaisondelajeunefilleaveclaroseestempruntéeàPétrarque(cfRonsard)Lamétaphoredelastrophefaitréférenceàl’éphéméritéMusicalitédutexte:dupointdevuedessonorités,lastrophereflètel’ensembledelaconstructiondupoème:chiasme,antithèses,épanadiplose,alternanceduplurieletdusingulierIlyaaussiunealternanceentrealexandrinsethexasyllabesLesrimesmasculinesetfémininesparticipentd’unéquilibreharmonieuxentreladouceuretlaforce→ils’agitdurythmedudistiqueélégiaquelatin(cfCafeumontrealca)SafilleLéopoldineépouseCharlesVacquerieLemars,premièredesBurgravesLapiècequiestunéchecmarquelafindurêvedeVictorHugod'unthéâtrequisoitàlafoisambitieuxetpopulaireCetéchecainsiquelesdramesfamiliauxquil'affectent,vontéloignerVictorHugoduthéâtreLeseptembre,LéopoldineetsonépouxsenoientdanslaSeine,àVillequierVictorHugo,alorsdanslesPyrénées,l'apprendleseptembreparlalectured'unjournalIlrentreàParislePériodedeuiletdedésespoirIlarrêted'écrirependanttroisansRecueil:LescontemplationsVictorHUGO()Demain,dèsl'aubeDemain,dèsl'aube,àl'heureoùblanchitlacampagne,JepartiraiVoistu,jesaisquetum'attendsJ'iraiparlaforêt,j'iraiparlamontagneJenepuisdemeurerloindetoipluslongtempsJemarcherailesyeuxfixéssurmespensées,Sansrienvoiraudehors,sansentendreaucunbruit,Seul,inconnu,ledoscourbé,lesmainscroisées,Triste,etlejourpourmoiseracommelanuitJeneregarderainil'ordusoirquitombe,NilesvoilesauloindescendantversHarfleur,Etquandj'arriverai,jemettraisurtatombeUnbouquetdehouxvertetdebruyèreenfleurCommentairecomposé:Montrer,parexemple,commentlerécitd'unpèlerinageémouvantdevient,grâceaupouvoirdelapoésie,unpoèmed'amouretd'immortalitéPRÉSENTATIONDUTEXTEDanslesContemplations,lamortdeLéopoldineinspireàHugotantôtdesréminiscencesheureuses,tantôtdedouloureuxcrisdedésespoirLetexteXIVde"Paucameae",trèsbref,ettrèssimple,enapparence,n'estnil'unnil'autreÀlaveilleduquatrièmeanniversairedel'accident,Hugocomposecestroisstrophesd'unesimplicitéharmonieuseetd'unlyrismetouchantAvecunedéterminationquin'exclutnil'émotionnil'imagination,ildécritparavancelecheminementquileconduiraauprèsdesonenfantbienaiméeMaisparlamagiedesimages,desrythmesetparlecharmedulangagepoétique,cevoyageverslesouveniretverslamortprendlaformed'unpoèmed'amouretd'unecélébrationLéopoldinedisparuerevivraéternellementgrâceàl'offrandedequelquesfleursCartelestlepouvoirdelapoésie,d'immortalisercequelamortafaitdisparaîtreILEVOYAGELastructuredupoèmesouligneunedoubleprogressiondansletempsetdansl'espace,etunitinérairemenéavecdéterminationLaprogressiondansletempsLepoèmedébuteparl'indicationinsistantedumomentdudépart(toutlevers:troisnotationsdetempsformantungroupeternaireselonlerythme)Ilsetermineaucrépusculecommelesoulignelamétaphoreduvers("l'ordusoirquitombe")Levoyageoccupeainsiunejournéeentièresansinterruption,àtraversunpaysageauxaspectsvariésLaprogressiondansl'espaceElleestexpriméeparunesériedecomplémentsdelieusoulignantlepassage,etlasuccessiondespaysagesdifférents(anaphorede"j'iraipar",énumérationdesélémentsdelanature"parlaforêt","parlamontagne")Onpeutnoterlecaractèrevague,sauvageetdifficiledel'itinérairesuiviDanslastrophelechangementdepaysage(ildevientmaritimeetfluvial,cequesuggèrent"lesvoiles",etlenompropre"Harfleur")souligneindirectementlaprogressiontemporelleLemot"tombe"marquelepointd'aboutissement,jusquelàinattenduL'itinérairesuiviavecdéterminationL'itinéraireestexpriméparl'emploideverbesdemouvement("jepartirai","j'irai","jemarcherai","j'arriverai")Leurordremarqueledépartetl'arrivée,etunecertainefaçondesedéplacer,dontladéterminationestsoulignéeparl'emploirépétédufuturLasituationdecesverbesàl'intérieurdupoème("jepartirai"occupelespremierspiedsduvers,"j'irai"ponctueledébutdechaquehémisticheduvers)faitdechacund'euxuneétapeimportanteetdécisivedel'itinéraireIlsponctuentletexteensoulignantunevolontéqueriennesauraitarrêterC'estprécisémentcettedétermination,etlamanièredevoyager,quifontapparaîtrecevoyagenoncommeunsimpledéplacement,maiscommeunitinérairesentimentalIIL'ITINÉRAIRESENTIMENTALL'insistanceàvouloirpartir,quesoulignentlarépétitiondescomplémentsdetempsduversetl'emploiconstantdufuturdesverbesdemouvement,s'expliqueparlechagrind'uneséparationL'indifférenceàtoutcequin'estpaslapenséedelabienaiméemetenrelieflaprofondeurd'unerelationsentimentalequijustifieuntelvoyageUnerelationaffectiveprofondeElleapparaîtdansl'interpellationaffectueusequiterminelepremierhémisticheduvers("voistu")etdanslerapprochement"je""tu",trèsaffirmatif,("jesaisquetum'attends")ounégatif("jenepuisdemeurer")Lepremierquatrainsouligneparunjeud'alternanceentre"je"et"tu"(v,v)unedoublecertitude:celled'un"rendezvous",celledel'incapacitéd'accepterunesituationdouloureuseLerythmetrèsrégulierduvers()sansaucunecoupeforte,donneàcettefindestrophelamusicalitéd'uneincantationobsessionnelleL'indifférenceaucontexteduvoyageElles'exprimeparunecertaineimprécisionconcernantledécor,parlanégationdesperceptionsetparl'insistancesurdespréoccupationspersonnellesL'imprécisiondel'environnementlanaturedupaysageenvironnantestsimplementindiquéepardesnotionsgéographiquessanscaractérisation("laforêt","lamontagne")Demêmelepaysagedelastrophe("l'ordusoir","lesvoiles")sembleindistinct,cequesuggèrel'adverbe"auloin"Lephénomèned'imprécisionestd'ailleursplusnettementsoulignéparlesnégationsLesperceptionsniées:lareprisede"sans"("sansrienvoir","sansentendre")dansunversluimêmetrèsrégulier,souligneuneindifférencevolontaireàtouteperceptionauditiveouvisuelleLerefusdesperceptionsvisuellesseretrouveauxverset:toutintérêtéventuelpourunpaysageesthétiquementémouvantestcatégoriquementnié(négationduverbe"regarder")Demême,laconfusionentrelejouretlanuit,quis'exprimeauversmontrel'incapacitéduvoyageuràrestersensibleàcequil'entoureLespréoccupationsdouloureuses:ellessontétroitementliéesaurefusdelasolitude(v)etàlanécessitéd'unrecueillementElless'exprimentàtraversunvocabulairedel'affectivité("triste","seul")etparladescriptiond'uncomportementsoucieux:replisursoi,poidsdespenséesLaméditationesttouteintérieureetcontinue,commelesuggèreleversetsonrythmemonotone,sansaucuneruptureLepoidsdusoucisetraduitparl'énumérationduvers,marquantuneprogressionnettedanslerythme,et,peutêtre,unedémarcheprogressivementpluspesante()L'itinérairesentimentalserévèlesoucieuxetdouloureuxÀmesurequesedéroulelepoèmeetlevoyage,lepoète,etlelecteur,serapprochentdecequienfaitlavaleuraffectiveetledrameLerendezvousn'estpasceluidelavie,maisceluidelamortLechocdudeuxièmehémisticheduversconduitàunelecturerétrospectiveCelleciestmarquéeparlaprésenceobsédantedeLéopoldine,quelapoésiecélèbreetfait,enquelquesorte,échapperàlamortIIILEPOUVOIRD'IMMORTALITÉDELAPOÉSIELanégationdelamortpasseparplusieursprocédéspropresaulangagepoétique,etmisenreliefparlestechniquesdeversificationLejeupoétiqueLedialogue"je""tu"faitapparaîtreuneinterlocutricevivanteetprésente,aussibienréellementquedanslapenséeetdanslecoeurdunarrateurL'emploiduprésentd'actualitérenforcecetteidéeainsiévoquée,aveccertitude,LéopoldineéchappeàladisparitionLanégationdetoutcequin'estpaslajeunefilletraduit,implicitement,saprésenceobsédanteelleapparaîtcommel'uniqueobjetdespenséesdupoèteLephénomèned'intériorisation,quioccupeunegrandepartiedutexte(v)esttrèshabilementsoulignéparlastructuredelastrophecentrale,auxrimesembrasséesCettestropheentièrementconsacréeaunarrateur("je"omniprésent)semblefaireabstractiondetoutcequin'estpasluimêmeEnréalité,leregardintérieur,détournéducontexteetdupaysage,estentièrementtournéverslapenséedeLéopoldineCausedelatristessedupoète,elleestl'élémentobsédantdesonuniversEnfinlejeud'alternanceportantsurlanégationetsurl'affirmation,soulignelerefusqu'aHugodecequil'entoureetaffirmelaprésenceobsessionnelledesafilleTraverserdespaysagesenniantleurréalitésensibleetaffirmerenrevancheunecertitudequirelèvedel'affectivité,permettentàHugoderecréerunerelationsentimentalemodifiéeparlamortLedernierversLacélébrationdudernierversmetenrelieflavolontéd'uneimmortalisationLehouxé

用户评价(0)

关闭

新课改视野下建构高中语文教学实验成果报告(32KB)

抱歉,积分不足下载失败,请稍后再试!

提示

试读已结束,如需要继续阅读或者下载,敬请购买!

文档小程序码

使用微信“扫一扫”扫码寻找文档

1

打开微信

2

扫描小程序码

3

发布寻找信息

4

等待寻找结果

我知道了
评分:

/8

Demain dès l

VIP

在线
客服

免费
邮箱

爱问共享资料服务号

扫描关注领取更多福利