关闭

关闭

关闭

封号提示

内容

首页 [金钱].(L'Argent).(法)埃米尔·左拉.文字版.pdf

[金钱].(L'Argent).(法)埃米尔·左拉.文字版.pdf

[金钱].(L'Argent).(法)埃米尔·左拉.文字版.p…

上传者: 蘇菲魚 2011-07-02 评分 0 0 0 0 0 0 暂无简介 简介 举报

简介:本文档为《[金钱].(L'Argent).(法)埃米尔·左拉.文字版pdf》,可适用于外语资料领域,主题内容包含ÉmileZolaL’ARGENT()ÉditiondugroupeEbookslibresetgratuitsTabledesmatièresII符等。

ÉmileZolaL’ARGENT()ÉditiondugroupeEbookslibresetgratuitsTabledesmatièresIIIIIIIVVVIVIIVIIIIXXXIXIIÀproposdecetteéditionélectroniqueIOnzeheuresvenaientdesonneràlaBourse,lorsqueSaccardentrachezChampeaux,danslasalleblancetor,dontlesdeuxhautesfenêtresdonnentsurlaplaceD’uncoupd’œil,ilparcourutlesrangsdepetitestables,oùlesconvivesaffamésseserraientcoudeàcoudeetilparutsurprisdenepasvoirlevisagequ’ilcherchaitComme,danslabousculadeduservice,ungarçonpassait,chargédeplats:Ditesdonc,MHuretn’estpasvenu–Non,monsieur,pasencoreAlors,Saccardsedécida,s’assitàunetablequequittaitunclient,dansl’embrasured’unedesfenêtresIlsecroyaitenretardet,tandisqu’onchangeaitlaserviette,sesregardsseportèrentaudehors,épiantlespassantsdutrottoirMême,lorsquelecouvertfutrétabli,ilnecommandapastoutdesuite,ildemeuraunmomentlesyeuxsurlaplace,toutegaiedecetteclairejournéedespremiersjoursdemaiAcetteheureoùlemondedéjeunait,elleétaitpresquevide:souslesmarronniers,d’uneverduretendreetneuve,lesbancsrestaientinoccupéslelongdelagrille,àlastationdesvoitures,lafiledesfiacress’allongeait,d’unboutàl’autreetl’omnibusdelaBastilles’arrêtaitaubureau,àl’angledujardin,sanslaisserniprendredevoyageursLesoleiltombaitd’aplomb,lemonumentenétaitbaigné,avecsacolonnade,sesdeuxstatues,sonvasteperron,enhautduqueliln’yavaitencorequel’arméedeschaises,enbonordreMaisSaccard,s’étanttourné,reconnutMazaud,l’agentdechange,àlatablevoisinedelasienne:IltenditlamainTiens!c’estvousBonjour!–Bonjour!réponditMazaud,endonnantunepoignéedemaindistraitePetit,brun,trèsvif,jolihomme,ilvenaitd’hériterdelacharged’undesesoncles,àtrentedeuxansEtilsemblaittoutauconvivequ’ilavaitenfacedelui,ungrosmonsieuràfigurerougeetrasée,lecélèbreAmadieu,quelaBoursevénérait,depuissonfameuxcoupsurlesMinesdeSelsisLorsquelestitresétaienttombésàquinzefrancs,etquel’onconsidéraittoutacheteurcommeunfou,ilavaitmisdansl’affairesafortune,deuxcentmillefrancs,auhasard,sanscalculniflair,parunentêtementdebrutechanceuseAujourd’huiqueladécouvertedefilonsréelsetconsidérablesavaitfaitdépasserauxtitreslecoursdemillefrancs,ilgagnaitunequinzainedemillionsetsonopérationimbécilequiauraitdûlefaireenfermerautrefois,lehaussaitmaintenantaurangdesvastescerveauxfinanciersIlétaitsalué,consultésurtoutD’ailleurs,ilnedonnaitplusd’ordres,commesatisfait,trônantdésormaisdanssoncoupdegénieuniqueetlégendaireMazauddevaitrêversaclientèleSaccard,n’ayantpuobtenird’Amadieumêmeunsourire,salualatabled’enface,oùsetrouvaientréunistroisspéculateursdesaconnaissance,Pillerault,MoseretSalmonBonjour!çavabien–Oui,pasmal…Bonjour!Chezceuxciencore,ilsentitlafroideur,l’hostilitépresquePilleraultpourtant,trèsgrand,trèsmaigre,avecdesgestessaccadésetunnezenlamedesabre,dansunvisageosseuxdechevaliererrant,avaitd’habitudelafamiliaritéd’unjoueurquiérigeaitenprincipelecassecou,déclarantqu’ilculbutaitdansdescatastrophes,chaquefoisqu’ils’appliquaitàréfléchirIlétaitd’unenatureexubérantedehaussier,toujourstournéàlavictoire,tandisqueMoser,aucontraire,detaillecourte,leteintjaune,ravagéparunemaladiedefoie,selamentaitsanscesse,enproieàdecontinuellescraintesdecataclysmeQuantàSalmon,untrèsbelhommeluttantcontrelacinquantaine,étalantunebarbesuperbe,d’unnoird’encre,ilpassaitpourungaillardextraordinairementfortJamaisilneparlait,ilnerépondaitquepardessourires,onnesavaitdansquelsensiljouait,nimêmes’iljouaitetsafaçond’écouterimpressionnaittellementMoser,quesouventceluici,aprèsluiavoirfaituneconfidence,couraitchangerunordre,démontéparsonsilenceDanscetteindifférencequ’onluitémoignait,Saccardétaitrestélesregardsfiévreuxetprovocants,achevantletourdelasalleEtiln’échangeaplusunsignedetêtequ’avecungrandjeunehomme,assisatroistablesdedistance,lebeauSabatani,unLevantin,àlafacelongueetbrune,qu’éclairaientdesyeuxnoirsmagnifiques,maisqu’unebouchemauvaise,inquiétante,gâtaitL’amabilitédecegarçonachevadel’irriter:quelqueexécutéd’uneBourseétrangère,undecesgaillardsmystérieuxaimédesfemmes,tombédepuisledernierautomnesurlemarché,qu’ilavaitdéjàvuàl’œuvrecommeprêtenomdansundésastredebanque,etquipeuàpeuconquéraitlaconfiancedelacorbeilleetdelacoulisse,parbeaucoupdecorrectionetunebonnegrâceinfatigable,mêmepourlesplustarésUngarçonétaitdeboutdevantSaccardQu’estcequemonsieurprend–Ah!oui…Cequevousvoudrez,unecôtelette,desaspergesPuis,ilrappelalegarçonVousêtessûrqueMHuretn’estpasvenuavantmoietn’estpasreparti–Oh!absolumentsûr!Ainsi,ilenétaitlà,aprèsladébâclequi,enoctobre,l’avaitforcéunefoisdeplusàliquidersasituation,àvendresonhôtelduparcMonceau,pourlouerunappartementlesSabatanisseulslesaluaient,sonentréedansunrestaurant,oùilavaitrégné,nefaisaitplustournertouteslestêtes,tendretouteslesmainsIlétaitbeaujoueur,ilrestaitsansrancune,àlasuitedecettedernièreaffairedeterrains,scandaleuseetdésastreuse,dontiln’avaitguèresauvéquesapeauMaisunefièvrederevanches’allumaitdanssonêtreetl’absenced’Huretquiavaitformellementpromisd’êtrelà,dèsonzeheures,pourluirendrecomptedeladémarchedontils’étaitchargéprèsdesonfrèreRougon,leministrealorstriomphant,l’exaspéraitsurtoutcontrecedernierHuret,députédocile,créaturedugrandhomme,n’étaitqu’uncommissionnaireSeulement,Rougon,luiquipouvaittout,étaitcepossiblequ’ill’abandonnâtainsiJamaisilnes’étaitmontrébonfrèreQu’ilsefûtfâchéaprèslacatastrophe,qu’ileûtrompuouvertementpourn’êtrepointcompromisluimême,celas’expliquaitmais,depuissixmois,n’auraitilpasdûluivenirsecrètementenaideet,maintenant,allaitilavoirlecœurderefuserlesuprêmecoupd’épaulequ’illuifaisaitdemanderparuntiers,n’osantlevoirenpersonne,craignantquelquecrisedecolèrequil’emporteraitIln’avaitqu’unmotàdire,illeremettraitdebout,avectoutcelâcheetgrandParissouslestalonsQuelvindésiremonsieurdemandalesommelier–VotrebordeauxordinaireSaccard,quilaissaitrefroidirsacôtelette,absorbé,sansfaim,levalesyeux,envoyantuneombrepassersurlanappeC’étaitMassias,ungrosgarçonrougeaud,unremisierqu’ilavaitconnubesogneux,etquiseglissaitentrelestables,sacoteàlamainIlfutulcérédelevoirfilerdevantlui,sanss’arrêter,pourallertendrelacoteàPilleraultetàMoserDistraits,engagésdansunediscussion,ceuxciyjetèrentàpeineuncoupd’œilnon,ilsn’avaientpasd’ordreàdonner,ceseraitpouruneautrefois,Massias,n’osants’attaqueraucélèbreAmadieu,penchéaudessusd’unesaladedehomard,entraindecauseràvoixbasseavecMazaud,revintversSalmon,quipritlacote,l’étudialonguement,puislarendit,sansunmotLasalles’animaitD’autresremisiers,àchaqueminute,enfaisaientbattrelesportesDesparoleshautess’échangeaientdeloin,touteunepassiond’affairesmontait,àmesureques’avançaitl’heureEtSaccard,dontlesregardsretournaientsanscesseaudehors,voyaitaussilaplaceseremplirpeuàpeu,lesvoituresetlespiétonsaffluertandisque,surlesmarchesdelaBourse,éclatantesdesoleil,destachesnoires,deshommessemontraientdéjà,unàunJevousrépète,ditMoserdesavoixdésolée,quecesélectionscomplémentairesdumarssontunsymptômedesplusinquiétants…Enfin,c’estaujourd’huiParistoutentieracquisàl’oppositionMaisPilleraulthaussaitlesépaulesCarnotetGarnierPagésdeplussurlesbancsdelagauche,qu’estcequeçapouvaitfaireC’estcommelaquestiondesduchés,repritMoser,ehbien,elleestgrossedecomplications…Certainement!vousavezbeaurireJenedispasquenousdevionsfairelaguerreàlaPrusse,pourl’empêcherdes’engraisserauxdépensduDanemarkseulement,ilyavaitdesmoyensd’action…Oui,oui,lorsquelesgrossemettentàmangerlespetits,onnesaitjamaisoùças’arrête…Et,quantauMexique…Pillerault,quiétaitdansundesesjoursdesatisfactionuniverselle,l’interrompitd’unéclatderire:Ah!non,moncher,nevousennuyezplus,avecvosterreurssurleMexique…LeMexique,ceseralapageglorieusedurègne…Oùdiableprenezvousquel’empiresoitmaladeEstcequ’enjanvierl’empruntdetroiscentsmillionsn’apasétécouvertplusdequinzefoisUnsuccèsécrasant!…Tenez!jevousdonnerendezvousen,oui,danstroisansd’ici,lorsqu’onouvriral’Expositionuniversellequel’empereurvientdedécider–Jevousdisquetoutvamal!affirmadésespérémentMoser–Eh!ficheznouslapaix,toutvabien!Salmonlesregardaitl’unaprèsl’autre,ensouriantdesonairprofondEtSaccard,quilesavaitécoutés,ramenaitauxdifficultésdesasituationpersonnellecettecriseoùl’empiresemblaitentrerLui,unefoisencore,étaitparterreestcequecetempire,quil’avaitfait,allaitcommeluiculbuter,croulanttoutd’uncoupdeladestinéelaplushauteàlaplusmisérableAh!depuisdouzeans,qu’ill’avaitaiméetdéfendu,cerégimeoùils’étaitsentivivre,pousser,segorgerdesève,ainsiquel’arbredontlesracinesplongentdansleterreauquiluiconvientMais,sisonfrèrevoulaitl’enarracher,sionleretranchaitdeceuxquiépuisaientlesolgrasdesjouissances,quetoutfûtdoncemporté,danslagrandedébâclefinaledesnuitsdefête!Maintenant,ilattendaitsesasperges,absentdelasalleoùl’agitationcroissaitsanscesse,envahipardessouvenirsDansunelargeglace,enface,ilvenaitd’apercevoirsonimageetellel’avaitsurprisL’âgenemordaitpassursapetitepersonne,sescinquanteansn’enparaissaientguèrequetrentehuit,ilgardaitunemaigreur,unevivacitédejeunehommeMême,aveclesannées,sonvisagenoiretcreusédemarionnette,aunezpointu,auxmincesyeuxluisants,s’étaitcommearrangé,avaitprislecharmedecettejeunessepersistante,sisouple,siactive,lescheveuxtouffusencore,sansunfilblancEt,invinciblement,ilserappelaitsonarrivéeàParis,aulendemainducoupd’État,lesoird’hiveroùilétaittombésurlepavé,lespochesvides,affamé,ayanttouteuneraged’appétitsàsatisfaireAh!cettepremièrecourseàtraverslesrues,lorsque,avantmêmededéfairesamalle,ilavaiteulebesoindeselancerparlaville,avecsesbotteséculées,sonpaletotgraisseux,pourlaconquérir!Depuiscettesoirée,ilétaitsouventmontétrèshaut,unfleuvedemillionsavaitcouléentresesmains,sansquejamaisileûtpossédélafortuneenesclave,ainsiqu’unechoseàsoi,dontondispose,qu’ontientsousclef,vivante,matérielleToujourslemensonge,lafictionavaithabitésescaisses,quedestrousinconnussemblaientviderdeleurorPuis,voilàqu’ilseretrouvaitsurlepavé,commeàl’époquelointainedudépart,aussijeune,aussiaffamé,inassouvitoujours,torturédumêmebesoindejouissancesetdeconquêtesIlavaitgoûtéàtout,etilnes’étaitpasrassasié,n’ayantpaseul’occasionniletemps,croyaitil,demordreassezprofondémentdanslespersonnesetdansleschosesAcetteheure,ilsesentaitcettemisèred’être,surlepavé,moinsqu’undébutant,qu’auraientsoutenul’illusionetl’espoirEtunefièvreleprenaitdetoutrecommencerpourtoutreconquérir,demonterplushautqu’iln’étaitjamaismonté,deposerenfinlepiedsurlacitéconquiseNonpluslarichessementeusedelafaçade,maisl’édificesolidedelafortune,lavraieroyautédel’ortrônantsurdessacspleins!LavoixdeMoserquis’élevaitdenouveau,aigreettrèsaiguë,tirauninstantSaccarddesesréflexionsL’expéditionduMexiquecoûtequatorzemillionsparmois,c’estThiersquil’aprouvé…Etilfautvraimentêtreaveuglepournepasvoirque,danslaChambre,lamajoritéestébranléeIlssonttrenteetquelquesmaintenant,àgaucheL’empereurluimêmecomprendbienquelepouvoirabsoludevientimpossible,puisqu’ilsefaitlepromoteurdelalibertéPilleraultnerépondaitplus,secontentaitdericanerd’unairdeméprisOui,jesais,lemarchévousparaîtsolide,lesaffairesmarchentMaisattendezlafin…Onatropdémoliettropreconstruit,àParis,voyezvous!Lesgrandstravauxontépuisél’épargneQuantauxpuissantesmaisonsdecréditquivoussemblentsiprospères,attendezqu’uned’ellesfasselesaut,etvouslesverreztoutesculbuteràlafile…SanscompterquelepeupleseremueCetteAssociationinternationaledestravailleurs,qu’onvientdefonderpouraméliorerlaconditiondesouvriers,m’effraiebeaucoup,moiIlya,enFrance,uneprotestation,unmouvementrévolutionnairequis’accentuechaquejour…JevousdisqueleverestdanslefruitToutcrèveraAlorscefutuneprotestationbruyanteCesacréMoseravaitsacrisedefoie,décidémentMaisluimême,enparlant,nequittaitpasdesyeuxlatablevoisine,oùMazaudetAmadieucontinuaient,danslebruit,àcausertrèsbasPeuàpeu,lasalleentières’inquiétaitdeceslonguesconfidencesQu’avaientilsàsedire,pourchuchoterainsiSansdoute,Amadieudonnaitdesordres,préparaituncoupDepuistroisjours,demauvaisbruitscouraientsurlestravauxdeSuezMoserclignalesyeux,baissaégalementlavoixVoussavez,lesAnglaisveulentempêcherqu’ontravaillelàbasOnpourraitbienavoirlaguerreCettefois,Pilleraultfutébranlé,parl’énormitémêmedelanouvelleC’étaitincroyable,ettoutdesuitelemotvoladetableentable,acquérantlaforced’unecertitudel’Angleterreavaitenvoyéunultimatum,demandantlacessationimmédiatedestravauxAmadieu,évidemment,necausaitquedeçaavecMazaud,àquiildonnaitl’ordredevendretoussesSuezUnbourdonnementdepaniques’élevadansl’airchargéd’odeursgrasses,aumilieudubruitcroissantdesvaissellesremuéesEt,àcemoment,cequiportal’émotionàsoncomble,cefutl’entréebrusqued’uncommisdel’agentdechange,lepetitFlory,ungarçonàfiguretendre,mangéed’uneépaissebarbechâtaineIlseprécipita,unpaquetdefichesàlamain,etlesremitaupatron,enluiparlantàl’oreilleBon!réponditsimplementMazaud,quiclassalesfichesdanssoncarnetPuis,tirantsamontre:Bientôtmidi!DitesàBerthierdem’attendreEtsoyezlàvousmême,montezchercherlesdépêchesLorsqueFlorys’enfutallé,ilrepritsaconversationavecAmadieu,tirad’autresfichesdesapoche,qu’ilposasurlanappe,àcôtédesonassietteet,àchaqueminute,unclientquipartaitsepenchaitaupassage,luidisaitunmot,qu’ilinscrivaitrapidementsurundesboutsdepapier,entredeuxbouchéesLafaussenouvelle,venueonnesavaitd’où,néederien,grossissaitcommeunenuéed’orageVousvendez,n’estcepasdemandaMoseràSalmonMaislemuetsouriredecedernierfutsiaiguisédefinesse,qu’ilenrestaanxieux,doutantmaintenantdecetultimatumdel’Angleterre,qu’ilnesavaitmêmepasavoirinventéMoi,j’achètetantqu’onvoudra,conclutPillerault,avecsatéméritévaniteusedejoueursansméthodeLestempeschaufféesparlagriseriedujeu,quefouettaitcettefinbruyantededéjeuner,dansl’étroitesalle,Saccards’étaitdécidéàmangersesasperges,ens’irritantdenouveaucontreHuret,surlequelilnecomptaitplusDepuisdessemaines,lui,sipromptàserésoudre,ilhésitait,combattud’incertitudesIlsentaitbienl’impérieusenécessitédefairepeauneuve,etilavaitrêvéd’abordunevietoutenouvelle,danslahauteadministrationoudanslapolitiquePourquoileCorpslégislatifnel’auraitilpasmenéauconseildesministres,commesonfrèreCequ’ilreprochaitàlaspéculation,c’étaitlacontinuelleinstabilité,lesgrossessommesaussiviteperduesquegagnées:jamaisiln’avaitdormisurlemillionréel,nedevantrienàpersonneEt,àcetteheureoùilfaisaitsonexamendeconscience,ilsedisaitqu’ilétaitpeutêtretroppassionnépourcettebatailledel’argent,quidemandaittantdesangfroidCeladevaitexpliquercomment,aprèsuneviesiextraordinairedeluxeetdegêne,ilsortaitvidé,brûlé,decesdixannéesdeformidablestraficssurlesterrainsdunouveauParis,danslesquelstantd’autres,pluslourds,avaientramassédecolossalesfortunesOui,peutêtres’étaitiltrompésursesvéritablesaptitudes,peutêtretriompheraitild’unbond,danslabagarrepolitique,avecsonactivité,safoiardenteToutallaitdépendredelaréponsedesonfrèreSiceluicilerepoussait,lerejetaitaugouffredel’agio,ehbien!ceseraitsansdoutetantpispourluietlesautres,ilrisqueraitlegrandcoupdontilneparlaitencoreàpersonne,l’affaireénormequ’ilrêvaitdepuisdessemainesetquil’effrayaitluimême,tellementelleétaitvaste,faite,sielleréussissaitousiellecroulait,pourremuerlemondePilleraultélevaitlavoixMazaud,estcefini,l’exécutiondeSchlosser–Oui,réponditl’agentdechange,l’afficheseramiseaujourd’hui…Quevoulezvousc’esttoujoursennuyeux,maisj’avaisreçulesrenseignementslesplusinquiétantsetjel’aiescomptélepremierIlfautbien,detempsàautre,donneruncoupdebalai–Onm’aaffirmé,ditMoser,quevoscollègues,Jacobyet

职业精品

用户评论

0/200
    暂无评论

精彩专题

上传我的资料

热门资料

资料评价:

/49
仅支持在线阅读

意见
反馈

返回
顶部