关闭

关闭

封号提示

内容

首页 [萌芽].(Germinal).(法)埃米尔·左拉.文字版.pdf

[萌芽].(Germinal).(法)埃米尔·左拉.文字版.pdf

[萌芽].(Germinal).(法)埃米尔·左拉.文字版.p…

上传者: 蘇菲魚 2011-07-02 评分 0 0 0 0 0 0 暂无简介 简介 举报

简介:本文档为《[萌芽].(Germinal).(法)埃米尔·左拉.文字版pdf》,可适用于外语资料领域,主题内容包含ÉmileZolaGERMINAL()ÉditiondugroupeEbookslibresetgratuitsTabledesmatièresPr符等。

ÉmileZolaGERMINAL()ÉditiondugroupeEbookslibresetgratuitsTabledesmatièresPremièrepartieIIIIIIIVVVIDeuxièmepartieIIIIIIIVVTroisièmepartieIIIIIIIVVQuatrièmepartieIIIIIIIVVVIVIICinquièmepartieIIIIIIIVVVISixièmepartieIIIIIIIVVSeptièmepartieIIIIIIIVVVIÀproposdecetteéditionélectroniquePremièrepartieIDanslaplainerase,souslanuitsansétoiles,d’uneobscuritéetd’uneépaisseurd’encre,unhommesuivaitseullagranderoutedeMarchiennesàMontsoudixkilomètresdepavécoupanttoutdroit,àtraversleschampsdebetteravesDevantlui,ilnevoyaitmêmepaslesolnoir,etiln’avaitlasensationdel’immensehorizonplatqueparlessoufflesduventdemars,desrafaleslargescommesurunemer,glacéesd’avoirbalayédeslieuesdemaraisetdeterresnuesAucuneombred’arbrenetachaitleciel,lepavésedéroulaitaveclarectituded’unejetée,aumilieudel’embrunaveuglantdesténèbresL’hommeétaitpartideMarchiennesversdeuxheuresIlmarchaitd’unpasallongé,grelottantsouslecotonamincidesavesteetdesonpantalondeveloursUnpetitpaquet,nouédansunmouchoiràcarreaux,legênaitbeaucoupetilleserraitcontresesflancs,tantôtd’uncoude,tantôtdel’autre,pourglisseraufonddesespocheslesdeuxmainsàlafois,desmainsgourdesqueleslanièresduventd’estfaisaientsaignerUneseuleidéeoccupaitsatêtevided’ouvriersanstravailetsansgîte,l’espoirquelefroidseraitmoinsvifaprèsleleverdujourDepuisuneheure,ilavançaitainsi,lorsquesurlagauche,àdeuxkilomètresdeMontsou,ilaperçutdesfeuxrouges,troisbrasiersbrûlantaupleinair,etcommesuspendusD’abord,ilhésita,prisdecraintepuis,ilneputrésisteraubesoindouloureuxdesechaufferuninstantlesmainsUnchemincreuxs’enfonçaitToutdisparutL’hommeavaitàdroiteunepalissade,quelquemurdegrossesplanchesfermantunevoieferréetandisqu’untalusd’herbes’élevaitàgauche,surmontédepignonsconfus,d’unevisiondevillageauxtoituresbassesetuniformesIlfitenvirondeuxcentspasBrusquement,àuncoudeduchemin,lesfeuxreparurentprèsdelui,sansqu’ilcompritdavantagecommentilsbrûlaientsihautdanslecielmort,pareilsàdeslunesfumeusesMais,aurasdusol,unautrespectaclevenaitdel’arrêterC’étaitunemasselourde,untasécrasédeconstructions,d’oùsedressaitlasilhouetted’unecheminéed’usinederareslueurssortaientdesfenêtresencrassées,cinqousixlanternestristesétaientpenduesdehors,àdescharpentesdontlesboisnoircisalignaientvaguementdesprofilsdetréteauxgigantesqueset,decetteapparitionfantastique,noyéedenuitetdefumée,uneseulevoixmontait,larespirationgrosseetlongued’unéchappementdevapeur,qu’onnevoyaitpointAlors,l’hommereconnutunefosseIlfutreprisdehonte:àquoiboniln’yauraitpasdetravailAulieudesedirigerverslesbâtiments,ilserisquaenfinàgravirleterrisurlequelbrûlaientlestroisfeuxdehouille,dansdescorbeillesdefonte,pouréclaireretréchaufferlabesogneLesouvriersdelacoupeàterreavaientdûtravaillertard,onsortaitencorelesdébrisinutilesMaintenant,ilentendaitlesmoulineurspousserlestrainssurlestréteaux,ildistinguaitdesombresvivantesculbutantlesberlines,prèsdechaquefeu–Bonjour,ditilens’approchantd’unedescorbeillesTournantledosaubrasier,lecharretierétaitdebout,unvieillardvêtud’untricotdelaineviolette,coifféd’unecasquetteenpoildelapinpendantquesoncheval,ungroschevaljaune,attendait,dansuneimmobilitédepierre,qu’oneûtvidélessixberlinesmontéesparluiLemanœuvreemployéauculbuteur,ungaillardrouxetefflanqué,nesepressaitguère,pesaitsurlelevierd’unemainendormieEt,làhaut,leventredoublait,unebiseglaciale,dontlesgrandeshaleinesrégulièrespassaientcommedescoupsdefaux–Bonjour,réponditlevieuxUnsilencesefitL’homme,quisesentaitregardéd’unœilméfiant,ditsonnomtoutdesuite–JemenommeEtienneLantier,jesuismachineurIln’yapasdetravailiciLesflammesl’éclairaient,ildevaitavoirvingtetunans,trèsbrun,jolihomme,l’airfortmalgrésesmembresmenusRassuré,lecharretierhochaitlatête–Dutravailpourunmachineur,non,nonIls’enestencoreprésentédeuxhierIln’yarienUnerafaleleurcoupalaparolePuis,Etiennedemanda,enmontrantletassombredesconstructions,aupiedduterri:–C’estunefosse,n’estcepasLevieux,cettefois,neputrépondreUnviolentaccèsdetouxl’étranglaitEnfin,ilcracha,etsoncrachat,surlesolempourpré,laissaunetachenoire–Oui,unefosse,leVoreuxTenez!lecoronesttoutprèsAsontour,desonbrastendu,ildésignaitdanslanuitlevillagedontlejeunehommeavaitdevinélestoituresMaislessixberlinesétaientvides,illessuivitsansunclaquementdefouet,lesjambesraidiespardesrhumatismestandisquelegroschevaljaunerepartaittoutseul,tiraitpesammententrelesrails,sousunenouvellebourrasque,quiluihérissaitlepoilLeVoreux,àprésent,sortaitdurêveEtienne,quis’oubliaitdevantlebrasieràchauffersespauvresmainssaignantes,regardait,retrouvaitchaquepartiedelafosse,lehangargoudronnéducriblage,lebeffroidupuits,lavastechambredelamachined’extraction,latourellecarréedelapomped’épuisementCettefosse,tasséeaufondd’uncreux,avecsesconstructionstrapuesdebriques,dressantsacheminéecommeunecornemenaçante,luisemblaitavoirunairmauvaisdebêtegoulue,accroupielàpourmangerlemondeToutenl’examinant,ilsongeaitàlui,àsonexistencedevagabond,depuishuitjoursqu’ilcherchaituneplaceilserevoyaitdanssonatelierduchemindefer,giflantsonchef,chassédeLille,chassédepartoutlesamedi,ilétaitarrivéàMarchiennes,oùl’ondisaitqu’ilyavaitdutravail,auxForgesetrien,niauxForges,nichezSonneville,ilavaitdûpasserledimanchecachésouslesboisd’unchantierdecharronnage,dontlesurveillantvenaitdel’expulseràdeuxheuresdelanuitRien,plusunsou,pasmêmeunecroûte:qu’allaitilfaireainsiparleschemins,sansbut,nesachantseulementoùs’abritercontrelabiseOui,c’étaitbienunefosse,lesrareslanterneséclairaientlecarreau,uneportebrusquementouverteluiavaitpermisd’entrevoirlesfoyersdesgénérateurs,dansuneclartéviveIls’expliquaitjusqu’àl’échappementdelapompe,cetterespirationgrosseetlongue,soufflantsansrelâche,quiétaitcommel’haleineengorgéedumonstreLemanœuvreduculbuteur,gonflantledos,n’avaitpasmêmelevélesyeuxsurEtienne,etceluiciallaitramassersonpetitpaquettombéàterre,lorsqu’unaccèsdetouxannonçaleretourducharretierLentement,onlevitsortirdel’ombre,suividuchevaljaune,quimontaitsixnouvellesberlinespleines–IlyadesfabriquesàMontsoudemandalejeunehommeLevieuxcrachanoir,puisréponditdanslevent:–Oh!cenesontpaslesfabriquesquimanquentFallaitvoirça,ilyatroisouquatreans!Toutronflait,onnepouvaittrouverdeshommes,jamaisonn’avaittantgagnéEtvoilàqu’onseremetàseserrerleventreUnevraiepitiédanslepays,onrenvoielemonde,lesateliersfermentlesunsaprèslesautresCen’estpeutêtrepaslafautedel’empereurmaispourquoivatilsebattreenAmériqueSanscompterquelesbêtesmeurentducholéra,commelesgensAlors,encourtesphrases,l’haleinecoupée,tousdeuxcontinuèrentàseplaindreEtienneracontaitsescoursesinutilesdepuisunesemaine:ilfallaitdonccreverdefaimbientôtlesroutesseraientpleinesdemendiantsOui,disaitlevieillard,çafiniraitparmaltourner,cariln’étaitpasDieupermisdejetertantdechrétiensàlarue–Onn’apasdelaviandetouslesjours–Encoresil’onavaitdupain!–C’estvrai,sil’onavaitdupainseulement!Leursvoixseperdaient,desbourrasquesemportaientlesmotsdansunhurlementmélancolique–Tenez!reprittrèshautlecharretierensetournantverslemidi,MontsouestlàEt,desamaintenduedenouveau,ildésignadanslesténèbresdespointsinvisibles,àmesurequ’illesnommaitLàbas,àMontsou,lasucrerieFauvellemarchaitencore,maislasucrerieHotonvenaitderéduiresonpersonnel,iln’yavaitguèrequelaminoterieDutilleuletlacorderieBleuzepourlescâblesdemine,quitinssentlecoupPuis,d’ungestelarge,ilindiqua,aunord,touteunemoitiédel’horizon:lesateliersdeconstructionSonnevillen’avaientpasreçulesdeuxtiersdeleurscommandeshabituellessurlestroishautsfourneauxdesForgesdeMarchiennes,deuxseulementétaientallumésenfin,àlaverrerieGagebois,unegrèvemenaçait,caronparlaitd’uneréductiondesalaire–Jesais,jesais,répétaitlejeunehommeàchaqueindicationJ’enviens–Nousautres,çavajusqu’àprésent,ajoutalecharretierLesfossesontpourtantdiminuéleurextractionEtregardez,enface,àlaVictoire,iln’yaaussiquedeuxbatteriesdefoursàcokequiflambentIlcracha,ilrepartitderrièresonchevalsomnolent,aprèsl’avoiratteléauxberlinesvidesMaintenant,EtiennedominaitlepaysentierLesténèbresdemeuraientprofondes,maislamainduvieillardlesavaitcommeempliesdegrandesmisères,quelejeunehomme,inconsciemment,sentaitàcetteheureautourdelui,partout,dansl’étenduesansbornesN’étaitcepasuncridefaminequeroulaitleventdemars,autraversdecettecampagnenueLesrafaless’étaientenragées,ellessemblaientapporterlamortdutravail,unedisettequitueraitbeaucoupd’hommesEt,lesyeuxerrants,ils’efforçaitdepercerlesombres,tourmentédudésiretdelapeurdevoirTouts’anéantissaitaufonddel’inconnudesnuitsobscures,iln’apercevait,trèsloin,queleshautsfourneauxetlesfoursàcokeCeuxci,desbatteriesdecentcheminées,plantéesobliquement,alignaientdesrampesdeflammesrougestandisquelesdeuxtours,plusàgauche,brûlaienttoutesbleuesenpleinciel,commedestorchesgéantesC’étaitd’unetristessed’incendie,iln’yavaitd’autresleversd’astres,àl’horizonmenaçant,quecesfeuxnocturnesdespaysdelahouilleetdufer–VousêtespeutêtredelaBelgiquerepritderrièreEtiennelecharretier,quiétaitrevenuCettefois,iln’amenaitquetroisberlinesOnpouvaittoujoursculbutercelleslà:unaccidentarrivéàlacaged’extraction,unécroucassé,allaitarrêterletravailpendantungrandquartd’heureEnbasduterri,unsilences’étaitfait,lesmoulineursn’ébranlaientpluslestréteauxd’unroulementprolongéOnentendaitseulementsortirdelafosselebruitlointaind’unmarteau,tapantsurdelatôle–Non,jesuisduMidi,réponditlejeunehommeLemanœuvre,aprèsavoirvidélesberlines,s’étaitassisàterre,heureuxdel’accidentetilgardaitsasauvageriemuette,ilavaitsimplementlevédegrosyeuxéteintssurlecharretier,commegênépartantdeparolesCedernier,eneffet,n’endisaitpassilongd’habitudeIlfallaitquelevisagedel’inconnuluiconvîntetqu’ilfûtprisd’unedecesdémangeaisonsdeconfidences,quifontparfoiscauserlesvieillesgenstoutseuls,àhautevoix–Moi,ditil,jesuisdeMontsou,jem’appelleBonnemort–C’estunsurnomdemandaEtienneétonnéLevieuxeutunricanementd’aise,etmontrantleVoreux:–Oui,ouiOnm’aretirétroisfoisdelàdedansenmorceaux,unefoisavectoutlepoilroussi,uneautreavecdelaterrejusquedanslegésier,latroisièmeavecleventregonfléd’eaucommeunegrenouilleAlors,quandilsontvuquejenevoulaispascrever,ilsm’ontappeléBonnemort,pourrireSagaietéredoubla,ungrincementdepouliemalgraissée,quifinitpardégénérerenunaccèsterribledetouxLacorbeilledefeu,maintenant,éclairaitenpleinsagrossetête,auxcheveuxblancsetrares,àlafaceplate,d’unepâleurlivide,maculéedetachesbleuâtresIlétaitpetit,lecouénorme,lesmolletsetlestalonsendehors,avecdelongsbrasdontlesmainscarréestombaientàsesgenouxDureste,commesonchevalquidemeuraitimmobilesurlespieds,sansparaîtresouffrirduvent,ilsemblaitenpierre,iln’avaitl’airdesedouternidufroidnidesbourrasquessifflantàsesoreillesQuandileuttoussé,lagorgearrachéeparunraclementprofond,ilcrachaaupieddelacorbeille,etlaterrenoircitEtienneleregardait,regardaitlesolqu’iltachaitdelasorte–Ilyalongtemps,repritil,quevoustravaillezàlamineBonnemortouvrittoutgrandslesdeuxbras–Longtemps,ah!oui!Jen’avaispashuitans,lorsquejesuisdescendu,tenez!justedansleVoreux,etj’enaicinquantehuit,àcetteheureCalculezunpeuJ’aitoutfaitlàdedans,galibotd’abord,puisherscheur,quandj’aieulaforcederouler,puishaveurpendantdixhuitansEnsuite,àcausedemessacréesjambes,ilsm’ontmisdelacoupeàterre,remblayeur,raccommodeur,jusqu’aumomentoùilleurafallumesortirdufond,parcequelemédecindisaitquej’allaisyresterAlors,ilyacinqannéesdecela,ilsm’ontfaitcharretierHeinc’estjoli,cinquanteansdemine,dontquarantecinqaufond!Tandisqu’ilparlait,desmorceauxdehouilleenflammés,qui,parmoments,tombaientdelacorbeille,allumaientsafaceblêmed’unrefletsanglant–Ilsmedisentdemereposer,continuatilMoi,jeneveuxpas,ilsmecroienttropbête!J’iraibiendeuxannées,jusqu’àmasoixantaine,pouravoirlapensiondecentquatrevingtsfrancsSijeleursouhaitaislebonsoiraujourd’hui,ilsm’accorderaienttoutdesuitecelledecentcinquanteIlssontmalins,lesbougres!D’ailleurs,jesuissolide,àpartlesjambesC’est,voyezvous,l’eauquim’estentréesouslapeau,àforced’êtrearrosédanslestaillesIlyadesjoursoùjenepeuxpasremuerunepattesanscrierUnecrisedetouxl’interrompitencore–EtçavousfaittousseraussiditEtienneMaisilréponditnondelatête,violemmentPuis,quandilputparler:–Non,non,jemesuisenrhumé,l’autremoisJamaisjenetoussais,àprésentjenepeuxplusmedébarrasserEtledrôle,c’estquejecrache,c’estquejecracheUnraclementmontadesagorge,ilcrachanoir–Estcequec’estdusangdemandaEtienne,osantenfinlequestionnerLentement,Bonnemorts’essuyaitlabouched’unreversdemain–C’estducharb

职业精品

精彩专题

上传我的资料

热门资料

资料评价:

/ 575
所需积分:2 立即下载

意见
反馈

返回
顶部

Q