加入VIP
  • 专属下载特权
  • 现金文档折扣购买
  • VIP免费专区
  • 千万文档免费下载

上传资料

关闭

关闭

关闭

封号提示

内容

首页 rousseau_les_confessions

rousseau_les_confessions.pdf

rousseau_les_confessions

法语翻译
2011-05-24 0人阅读 举报 0 0 暂无简介

简介:本文档为《rousseau_les_confessionspdf》,可适用于人文社科领域

JeanJacquesRousseauLESCONFESSIONSTextedumanuscritdeGenève()Éditiondugroupe«Ebookslibresetgratuits»TabledesmatièresPremièrepartieVoicileseul…LivreILivreIILivreIIILivreIVLivreVLivreVIDeuxièmepartieLivreVIILivreVIIILivreIXLivreXLivreXILivreXIIÀproposdecetteéditionélectronique––PremièrepartieVoicileseul…Voicileseulportraitd’homme,peintexactementd’aprèsnatureetdanstoutesavérité,quiexisteetquiprobablementexisterajamaisQuiquevoussoyez,quemadestinéeoumaconfianceontfaitl’arbitredusortdececahier,jevousconjureparmesmalheurs,parvosentrailles,etaunomdetoutel’espècehumaine,denepasanéantirunouvrageuniqueetutile,lequelpeutservirdepremièrepiècedecomparaisonpourl’étudedeshommes,quicertainementestencoreàcommencer,etdenepasôteràl’honneurdemamémoireleseulmonumentsûrdemoncaractèrequin’aitpasétédéfiguréparmesennemisEnfin,fussiezvous,vousmême,undecesennemisimplacables,cessezdel’êtreenversmacendre,etneportezpasvotrecruelleinjusticejusqu’autempsoùnivousnimoinevivronsplus,afinquevouspuissiezvousrendreaumoinsunefoislenobletémoignaged’avoirétégénéreuxetbonquandvouspouviezêtremalfaisantetvindicatif:sitantestquelemalquis’adresseàunhommequin’enajamaisfaitouvoulufaire,puisseporterlenomdevengeanceJJRousseau––LivreIIntusetincuteJeformeuneentreprisequin’eutjamaisd’exempleetdontl’exécutionn’aurapointd’imitateurJeveuxmontreràmessemblablesunhommedanstoutelavéritédelanatureetcethommeceseramoiMoi,seulJesensmoncœuretjeconnaisleshommesJenesuisfaitcommeaucundeceuxquej’aivusj’osecroiren’êtrefaitcommeaucundeceuxquiexistentSijenevauxpasmieux,aumoinsjesuisautreSilanatureabienoumalfaitdebriserlemouledanslequelellem’ajeté,c’estcedontonnepeutjugerqu’aprèsm’avoirluQuelatrompetteduJugementderniersonnequandellevoudra,jeviendrai,celivreàlamain,meprésenterdevantlesouverainjugeJediraihautement:«Voilàcequej’aifait,cequej’aipensé,cequejefusJ’aiditlebienetlemalaveclamêmefranchiseJen’airientudemauvais,rienajoutédebon,ets’ilm’estarrivéd’employerquelqueornementindifférent,cen’ajamaisétéquepourremplirunvideoccasionnéparmondéfautdemémoirej’aipusupposervraicequejesavaisavoirpul’être,jamaiscequejesavaisêtrefauxJemesuismontrételquejefusméprisableetvilquandjel’aiété,bon,généreux,sublime,quandjel’aiété:j’aidévoilémonintérieurtelquetul’asvutoimêmeÊtreéternel,rassembleautourdemoil’innombrablefouledemessemblablesqu’ilsécoutentmesconfessions,qu’ilsgémissentdemesindignités,qu’ilsrougissentdemesmisèresQuechacund’euxdécouvreàsontoursoncœurauxpiedsdetontrôneaveclamêmesincéritéetpuisqu’unseultedise,s’ill’ose:Jefusmeilleurquecethommelà»JesuisnéàGenèveen,d’IsaacRousseau,citoyen,etdeSuzanneBernard,citoyenneUnbienfortmédiocreàpartager––entrequinzeenfantsayantréduitpresqueàrienlaportiondemonpère,iln’avaitpoursubsisterquesonmétierd’horloger,danslequelilétaitàlavéritéforthabileMamère,filleduministreBernardétaitplusricheelleavaitdelasagesseetdelabeautécen’étaitpassanspeinequemonpèrel’avaitobtenueLeursamoursavaientcommencépresqueavecleurvie:dèsl’âgedehuitàneufansilssepromenaientensembletouslessoirssurlaTreilleàdixansilsnepouvaientplussequitterLasympathie,l’accorddesâmesaffermiteneuxlesentimentqu’avaitproduitl’habitudeTousdeux,néstendresetsensibles,n’attendaientquelemomentdetrouverdansunautrelamêmedisposition,ouplutôtcemomentlesattendaiteuxmêmes,etchacund’euxjetasoncœurdanslepremierquis’ouvritpourlerecevoirLesort,quisemblaitcontrarierleurpassion,nefitquel’animerLejeuneamant,nepouvantobtenirsamaîtresse,seconsumaitdedouleurElleluiconseilladevoyagerpourl’oublierIlvoyageasansfruit,etrevintplusamoureuxquejamaisIlretrouvacellequ’ilaimaittendreetfidèleAprèscetteépreuve,ilnerestaitqu’às’aimertoutelavie,ilslejurèrent,etlecielbénitleursermentGabrielBernard,frèredemamère,devintamoureuxd’unedessœursdemonpèremaiselleneconsentitàépouserlefrèrequ’àconditionquesonfrèreépouseraitlasœurL’amourarrangeatout,etlesdeuxmariagessefirentlemêmejourAinsimononcleétaitlemaridematante,etleursenfantsfurentdoublementmescousinsgermainsIlennaquitundepartetd’autreauboutd’uneannéeensuiteilfallutencoreseséparerMononcleBernardétaitingénieur:ilallaservirdansl’EmpireetenHongriesousleprinceEugèneIlsedistinguaausiègeetàlabatailledeBelgradeMonpère,aprèslanaissancedemonfrèreunique,partitpourConstantinople,oùilétaitappelé,etdevinthorlogerdusérailDurantsonabsence,labeautédemamère,sonesprit,sestalents,luiattirèrentdeshommagesMdelaClosure,résidentdeFrance,futdesplusempressésàluienoffrirIlfallaitquesapassionfûtvive,puisqu’auboutdetrenteansjel’aivus’attendrirenmeparlantd’elleMamèreavaitplusquedelavertupours’endéfendre,elleaimaittendrementson––mariellelepressaderevenir:ilquittatoutetrevintJefusletristefruitdeceretourDixmoisaprès,jenaquisinfirmeetmaladejecoûtailavieàmamère,etmanaissancefutlepremierdemesmalheursJen’aipassucommentmonpèresupportacetteperte,maisjesaisqu’ilnes’enconsolajamaisIlcroyaitlarevoirenmoi,sanspouvoiroublierquejelaluiavaisôtéejamaisilnem’embrassaquejenesentisseàsessoupirs,àsesconvulsivesétreintes,qu’unregretamersemêlaitàsescaresses:ellesn’enétaientqueplustendresQuandilmedisait:«JeanJacques,parlonsdetamère»,jeluidisais:«Hébien!monpère,nousallonsdoncpleurer»,etcemotseulluitiraitdéjàdeslarmes«Ah!disaitilengémissant,rendslamoi,consolemoid’elle,remplislevidequ’ellealaissédansmonâmeT’aimeraisjeainsisitun’étaisquemonfils»Quaranteansaprèsl’avoirperdue,ilestmortdanslesbrasd’unesecondefemme,maislenomdelapremièreàlabouche,etsonimageaufondducœurTelsfurentlesauteursdemesjoursDetouslesdonsqueleCielleuravaitdépartis,uncœursensibleestleseulqu’ilsmelaissèrentmaisilavaitfaitleurbonheur,etfittouslesmalheursdemavieJ’étaisnépresquemourantonespéraitpeudemeconserverJ’apportailegermed’uneincommoditéquelesansontrenforcée,etquimaintenantnemedonnequelquefoisdesrelâchesquepourmelaissersouffrirpluscruellementd’uneautrefaçonUnesœurdemonpère,filleaimableetsage,pritsigrandsoindemoi,qu’ellemesauvaAumomentoùj’écrisceci,elleestencoreenvie,soignant,àl’âgedequatrevingtsans,unmariplusjeunequ’elle,maisuséparlaboissonChèretante,jevouspardonnedem’avoirfaitvivre,etjem’affligedenepouvoirvousrendreàlafindevosjourslestendressoinsquevousm’avezprodiguésaucommencementdesmiensJ’aiaussimamieJacquelineencorevivante,saineetrobusteLesmainsquim’ouvrirentlesyeuxàmanaissancepourrontmelesfermeràmamort––Jesentisavantdepenser:c’estlesortcommundel’humanitéJel’éprouvaiplusqu’unautreJ’ignorecequejefisjusqu’àcinqousixansjenesaiscommentj’apprisàlirejenemesouviensquedemespremièreslecturesetdeleureffetsurmoi:c’estletempsd’oùjedatesansinterruptionlaconsciencedemoimêmeMamèreavaitlaissédesromansNousnousmîmesàleslireaprèssouper,monpèreetmoiIln’étaitquestiond’abordquedem’exerceràlalecturepardeslivresamusantsmaisbientôtl’intérêtdevintsivif,quenouslisionstouràtoursansrelâche,etpassionslesnuitsàcetteoccupationNousnepouvionsjamaisquitterqu’àlafinduvolumeQuelquefoismonpère,entendantlematinleshirondelles,disaittouthonteux:«Allonsnouscoucherjesuisplusenfantquetoi»Enpeudetempsj’acquis,parcettedangereuseméthode,nonseulementuneextrêmefacilitéàlireetàm’entendre,maisuneintelligenceuniqueàmonâgesurlespassionsJen’avaisaucuneidéedeschoses,quetouslessentimentsm’étaientdéjàconnusJen’avaisrienconçu,j’avaistoutsentiCesémotionsconfuses,quej’éprouvaiscoupsurcoup,n’altéraientpointlaraisonquejen’avaispasencoremaisellesm’enformèrentuned’uneautretrempe,etmedonnèrentdelaviehumainedesnotionsbizarresetromanesques,dontl’expérienceetlaréflexionn’ontjamaisbienpumeguérirLesromansfinirentavecl’étédeL’hiversuivant,cefutautrechoseLabibliothèquedemamèreépuisée,oneutrecoursàlaportiondecelledesonpèrequinousétaitéchueHeureusement,ils’ytrouvadebonslivresetcelanepouvaitguèreêtreautrement,cettebibliothèqueayantétéforméeparunministre,àlavérité,etsavantmême,carc’étaitlamodealors,maishommedegoûtetd’espritL’Histoiredel’Egliseetdel’Empire,parLeSueurleDiscoursdeBossuetsurL’HistoireuniversellelesHommesillustres,dePlutarquel’HistoiredeVenise,parNanilesMétamorphosesd’OvideLaBruyèrelesMondes,deFontenellesesDialoguesdesMorts,etquelquestomesdeMolière,furenttransportésdanslecabinetdemonpère,etjelesluilisaistouslesjours,durantsontravailJ’yprisungoûtrareetpeutêtre––uniqueàcetâgePlutarquesurtoutdevintmalecturefavoriteLeplaisirquejeprenaisàlereliresanscessemeguéritunpeudesromansetjepréféraibientôtAgésilas,Brutus,Aristide,àOrondate,ArtamèneetJubaDecesintéressanteslectures,desentretiensqu’ellesoccasionnaiententremonpèreetmoi,seformacetespritlibreetrépublicain,cecaractèreindomptableetfier,impatientdejougetdeservitude,quim’atourmentétoutletempsdemaviedanslessituationslesmoinspropresàluidonnerl’essorSanscesseoccupédeRomeetd’Athènes,vivantpourainsidireavecleursgrandshommes,némoimêmecitoyend’unerépublique,etfilsd’unpèredontl’amourdelapatrieétaitlaplusfortepassion,jem’enenflammaisàsonexemplejemecroyaisGrecouRomainjedevenaislepersonnagedontjelisaislavie:lerécitdestraitsdeconstanceetd’intrépiditéquim’avaientfrappémerendaitlesyeuxétincelantsetlavoixforteUnjourquejeracontaisàtablel’aventuredeScaevola,onfuteffrayédemevoiravancerettenirlamainsurunréchaudpourreprésentersonactionJ’avaisunfrèreplusâgéquemoideseptansIlapprenaitlaprofessiondemonpèreL’extrêmeaffectionqu’onavaitpourmoilefaisaitunpeunégliger,etcen’estpascelaquej’approuveSonéducationsesentitdecettenégligenceIlpritletraindulibertinage,mêmeavantl’âged’êtreunvrailibertinOnlemitchezunautremaître,d’oùilfaisaitdesescapadescommeilenavaitfaitdelamaisonpaternelleJenelevoyaispresquepoint,àpeinepuisjedireavoirfaitconnaissanceavecluimaisjenelaissaispasdel’aimertendrement,etilm’aimaitautantqu’unpolissonpeutaimerquelquechoseJemesouviensqu’unefoisquemonpèrelechâtiaitrudementetaveccolère,jemejetaiimpétueusemententreeuxdeux,l’embrassantétroitementJelecouvrisainsidemoncorps,recevantlescoupsquiluiétaientportés,etjem’obstinaisibiendanscetteattitude,qu’ilfallutenfinquemonpèreluifîtgrâce,soitdésarméparmescrisetmeslarmes,soitpournepasmemaltraiterplusqueluiEnfinmonfrèretournasimal,qu’ils’enfuitetdisparuttoutàfaitQuelquetempsaprès,onsutqu’ilétaitenAllemagneIln’écrivitpasuneseulefoisOnn’a––pluseudesesnouvellesdepuiscetempslà,etvoilàcommentjesuisdemeuréfilsuniqueSicepauvregarçonfutélevénégligemment,iln’enfutpasainsidesonfrère,etlesenfantsdesroisnesauraientêtresoignésavecplusdezèlequejelefusdurantmespremiersans,idolâtrédetoutcequim’environnait,ettoujours,cequiestbienplusrare,traitéenenfantchéri,jamaisenenfantgâtéJamaisuneseulefois,jusqu’àmasortiedelamaisonpaternelle,onnem’alaissécourirseuldanslarueaveclesautresenfants,jamaisonn’eutàréprimerenmoiniàsatisfaireaucunedecesfantasqueshumeursqu’onimputeàlanature,etquinaissenttoutesdelaseuleéducationJ’avaislesdéfautsdemonâgej’étaisbabillard,gourmand,quelquefoismenteurJ’auraisvolédesfruits,desbonbons,delamangeaillemaisjamaisjen’aiprisplaisiràfairedumal,dudégât,àchargerlesautres,àtourmenterdepauvresanimauxJemesouvienspourtantd’avoirunefoispissédanslamarmited’unedenosvoisines,appeléeMmeClot,tandisqu’elleétaitauprêcheJ’avouemêmequecesouvenirmefaitencorerire,parcequeMmeClot,bonnefemmeaudemeurant,étaitbienlavieillelaplusgrognonquejeconnusdemavieVoilàlacourteetvéridiquehistoiredetousmesméfaitsenfantinsCommentseraisjedevenuméchant,quandjen’avaissouslesyeuxquedesexemplesdedouceur,etautourdemoiquelesmeilleuresgensdumondeMonpère,matante,mamie,mesparents,nosamis,nosvoisins,toutcequim’environnaitnem’obéissaitpasàlavérité,maism’aimait,etmoijelesaimaisdemêmeMesvolontésétaientsipeuexcitéesetsipeucontrariées,qu’ilnemevenaitpasdansl’espritd’enavoirJepuisjurerquejusqu’àmonasservissementsousunmaître,jen’aipassucequec’étaitqu’unefantaisieHorsletempsquejepassaisàlireouécrireauprèsdemonpère,etceluioùmamiememenaitpromener,j’étaistoujoursavecmatante,àlavoirbroder,àl’entendrechanter,assisoudeboutàcôtéd’elle,etj’étaiscontentSonenjouement,sadouceur,safigureagréablem’ontlaissédesifortesimpressions,quejevoisencoresonair,sonregard,sonattitude:jemesouviensdesespetitsproposcaressantsjediraiscomment––elleétaitvêtueetcoiffée,sansoublierlesdeuxcrochetsquesescheveuxnoirsfaisaientsursestempes,selonlamodedecetempslàJesuispersuadéquejeluidoislegoûtouplutôtlapassionpourlamusique,quines’estbiendéveloppéeenmoiquelongtempsaprèsEllesavaitunequantitéprodigieused’airsetdechansonsavecunfiletdevoixfortdouceLasérénitéd’âmedecetteexcellentefilleéloignaitd’elleetdetoutcequil’environnaitlarêverieetlatristesseL’attraitquesonchantavaitpourmoifuttelquenonseulementplusieursdeseschansonsmesonttoujoursrestéesdanslamémoire,maisqu’ilm’enrevientmême,aujourd’huiquejel’aiperdue,qui,totalementoubliéesdepuismonenfance,seretracentàmesurequejevieillis,avecuncharmequejenepuisexprimerDiraitonquemoi,vieuxradoteur,rongédesoucisetdepeines,jemesurprendsquelquefoisàpleurercommeunenfantenmarmottantcespetitsairsd’unevoixdéjàcasséeettremblanteIlyenaunsurtoutquim’estbienrevenutoutentierquantàl’airmaislasecondemoitiédesparoless’estconstammentrefuséeàtousmeseffortspourmelarappeler,quoiqu’ilm’enrevienneconfusémentlesrimesVoicilecommencementetcequej’aipumerappelerdureste:Tircis,jen’oseÉcoutertonchalumeauSousl’ormeauCaronencauseDéjàdansnotrehameau………………………………unberger………………s’engager………………sansdangerEttoujoursl’épineestsouslarose––Jechercheoùestlecharmeattendrissantquemoncœurtrouveàcettechanson:c’estuncapriceauqueljenecomprendsrienmaisilm’estdetouteimpossibilitédelachanterjusqu’àlafinsansêtrearrêtéparmeslarmesJ’aicentfoisprojetéd’écrireàParispourfairechercherlerestedesparoles,sitantestquequelqu’unlesconnaisseencoreMaisjesuispresquesûrqueleplaisirquejeprendsàmerappelercetairs’évanouiraitenpartie,sij’avaislapreuvequed’autresquemapauvretanteSusonl’ontchantéTellesfurentlespremièresaffectionsdemonentréeàlavie:ainsicommençaitàseformerouàsemontrerenmoicecœuràlafoissifieretsitendre,cecaractèreefféminé,maispourtantindomptable,qui,flottanttoujoursentrelafaiblesseetlecourage,entrelamollesseetlavertu,m’ajusqu’auboutmisencontradictionavecmoimême,etafaitquel’abstinenceetlajouissance,leplaisiretlasagesse,m’ontégalementéchappéCetraind’éducationfutinterrompuparunaccidentdontlessuitesontinfluésurlerestedemavieMonpèreeutundémêléavecunMGautier,capitaineenFranceetapparentédansleConseilCeGautier,hommeinsolentetlâche,saignadunez,et,poursevenger,accusamonpèred’avoirmisl’épéeàlamaindanslavilleMonpère,qu’onvoulutenvoyerenprison,s’obstinaitàvouloirque,selonlaloi,l’accusateuryentrâtaussibienquelui:n’ayantpul’obtenir,ilaimamieuxsortirdeGenève,ets’expatrierpourlerestedesavie,quedecédersurunpointoùl’honneuretlalibertéluiparaissaientcompromisJerestaisouslatutelledemononcleBernard,alorsemployéauxfortificationsdeGenèveSafilleaînéeétaitmorte,maisilavaitunfilsdemêmeâgequemoiNousfûmesmisensembleàBossey,enpensionchezleministreLambercier,pouryapprendreaveclelatintoutlemenufatrasdontonl’accompagnesouslenomd’éducation––Deuxanspassésauvillageadoucirentunpeumonâpretéromaine,etmeramenèrentàl’étatd’enfantÀGenève,oùl’onn

用户评价(0)

关闭

新课改视野下建构高中语文教学实验成果报告(32KB)

抱歉,积分不足下载失败,请稍后再试!

提示

试读已结束,如需要继续阅读或者下载,敬请购买!

文档小程序码

使用微信“扫一扫”扫码寻找文档

1

打开微信

2

扫描小程序码

3

发布寻找信息

4

等待寻找结果

我知道了
评分:

/49

rousseau_les_confessions

仅供在线阅读

VIP

在线
客服

免费
邮箱

爱问共享资料服务号

扫描关注领取更多福利