下载
加入VIP
  • 专属下载券
  • 上传内容扩展
  • 资料优先审核
  • 免费资料无限下载

上传资料

关闭

关闭

关闭

封号提示

内容

首页 LES NOURRITURES TERRESTRES

LES NOURRITURES TERRESTRES.pdf

LES NOURRITURES TERRESTRES

山石
2010-10-12 0人阅读 举报 0 0 0 暂无简介

简介:本文档为《LES NOURRITURES TERRESTRESpdf》,可适用于外语资料领域

AndréGideLESNOURRITURESTERRESTRES()Éditiondugroupe«Ebookslibresetgratuits»TabledesmatièresPRÉFACEDEL’ÉDITIONDELIVREPREMIERIIIIIILIVREDEUXIÈMELIVRETROISIÈMELIVREQUATRIÈMEIIIIIIIVLIVRECINQUIÈMEIIIIIILIVRESIXIÈMELIVRESEPTIEMELIVREHUITIEMEHYMNEENVOIÀproposdecetteéditionélectronique––VoicilesfruitsdontnousnoussommesnourrissurlaterreLeCoran,II,––PRÉFACEDEL’ÉDITIONDEJuilletCemanueld’évasion,dedélivrance,ilestd’usagequ’onm’yenfermeJeprofitedelaréimpressionquevoicipourprésenteràdenouveauxlecteursquelquesréflexions,quipermettrontderéduiresonimportance,enlesituantetenlemotivantd’unemanièreplusprécise°LesNourrituresterrestressontlelivre,sinond’unmalade,dumoinsd’unconvalescent,d’unguéri–dequelqu’unquiaétémaladeIlya,danssonlyrismemême,l’excèsdeceluiquiembrasselaviecommequelquechosequ’ilafailliperdre°J’écrivaiscelivreàunmomentoùlalittératuresentaitfurieusementlefacticeetlerenferméoùilmeparaissaiturgentdelafaireànouveautoucherterreetposersimplementsurlesolunpiednuÀquelpointcelivreheurtaitlegoûtdujour,c’estcequelaissavoirsoninsuccèstotalAucuncritiquen’enparlaEndixans,ils’envendittoutjustecinqcentsexemplaires°J’écrivaiscelivreaumomentoù,parlemariage,jevenaisdefixermavieoùj’aliénaisvolontairementunelibertéquemonlivre,œuvred’art,revendiquaitaussitôtd’autantplusEtj’étaisenl’écrivant,ilvasansdire,parfaitementsincèremaissincèreégalementdansledémentidemoncœur––°J’ajoutequejeprétendaisnepasm’arrêteràcelivreL’étatflottantetdisponiblequejepeignais,j’enfixaislestraitscommeunromancierfixeceuxd’unhérosquiluiressemble,maisqu’ilinventeetmêmeilmeparaîtaujourd’huiquecestraits,jenelesfixaispassanslesdétacherdemoi,pourainsidire,ou,sil’onpréfère,sansmedétacherd’eux°L’onmejuged’ordinaired’aprèscelivredejeunesse,commesil’éthiquedesNourrituresavaitétécellemêmedetoutemavie,commesi,moitoutlepremier,jen’avaispointsuivileconseilquejedonneàmonjeunelecteur:«Jettemonlivreetquittemoi»Oui,j’aitoutaussitôtquittéceluiquej’étaisquandj’écrivaisLesNourrituresaupointquesij’examinemavie,letraitdominantquej’yremarque,bienloind’êtrel’inconstance,c’estaucontrairelafidélitéCettefidélitéprofondeducœuretdelapensée,jelacroisinfinimentrareCeuxqui,devantquedemourir,peuventvoiraccomplicequ’ilss’étaientproposéd’accomplir,jedemandequ’onmelesnomme,etjeprendsmaplaceauprèsd’eux°Unmotencore:Certainsnesaventvoirdanscelivre,ouneconsententàyvoir,qu’uneglorificationdudésiretdesinstinctsIlmesemblequec’estunevueunpeucourtePourmoi,lorsquejelerouvre,c’estplusencoreuneapologiedudénuement,quej’yvoisC’estlàcequej’enairetenu,quittantlereste,etc’estàquoiprécisémentjedemeureencorefidèleEtc’estàcelaquej’aidû,commejeleraconteraiparlasuite,derallierplustardladoctrinedel’Évangile,pourtrouverdansl’oublidesoilaréalisationdesoilaplusparfaite,laplus,hauteexigence,etlaplusillimitéepermissiondebonheur«Quemonlivret’enseigneàt’intéresserplusàtoiqu’àluimême,–puisàtoutleresteplusqu’àtoi»Voicicequedéjàtu––pouvaisliredansl’avantproposetdanslesdernièresphrasesdesNourrituresPourquoimeforceràlerépéterAG––Neteméprendspas,Nathanaël,autitrebrutalqu’ilm’apludedonneràcelivrej’eussepul’appelerMénalque,maisMénalquen’ajamais,nonplusquetoimême,existéLeseulnomd’hommeestlemienpropre,dontcelivreeûtpusecouvrirmaisalorscommenteusséjeosélesignerJem’ysuismissansapprêts,sanspudeuretsiparfoisj’yparledepaysquejen’aipointvus,deparfumsquejen’aipointsentis,d’actionsquejen’aipointcommises–oudetoi,monNathanaël,quejen’aipasencorerencontré–,cen’estpointparhypocrisie,etceschosesnesontpasplusdesmensongesquecenom,Nathanaëlquimeliras,quejetedonne,ignorantletienàvenirEtquandtum’auraslu,jettecelivre–etsorsJevoudraisqu’ilt’eûtdonnéledésirdesortir–sortirden’importeoù,detaville,detafamille,detachambre,detapenséeN’emportepasmonlivreavectoiSij’étaisMénalque,pourteconduirej’auraispristamaindroite,maistamaingauchel’eûtignoré,etcettemainserrée,auplustôtjel’eusselâchée,dèsqu’oneûtétéloindesvilles,etquejet’eussedit:oubliemoiQuemonlivret’enseigneàt’intéresserplusàtoiqu’àluimême,–puisàtoutleresteplusqu’àtoi––LIVREPREMIERMonparesseuxbonheurquilongtempssommeillaS’éveille…HAFIZ––INEsouhaitepas,Nathanaël,trouverDieuailleursquepartoutChaquecréatureindiqueDieu,aucunenelerévèleDèsquenotreregards’arrêteàelle,chaquecréaturenousdétournedeDieuTandisqued’autrespublientoutravaillent,j’aipassétroisannéesdevoyageàoublieraucontrairetoutcequej’avaisapprisparlatêteCettedésinstructionfutlenteetdifficileellemefutplusutilequetouteslesinstructionsimposéesparleshommes,etvraimentlecommencementd’uneéducationTunesaurasjamaisleseffortsqu’ilnousafallufairepournousintéresseràlaviemaismaintenantqu’ellenousintéresse,ceseracommetoutechose–passionnémentJechâtiaisallégrementmachair,éprouvantplusdevoluptédanslechâtimentquedanslafaute–tantjemegrisaisd’orgueilànepaspéchersimplementSupprimerensoil’idéedemériteilyalàungrandachoppementpourl’esprit…L’incertitudedenosvoiesnoustourmentatoutelavieQuetediraisjeToutchoixesteffrayant,quandonysonge:effrayanteunelibertéqueneguideplusundevoirC’estunerouteàéliredansunpaysdetoutespartsinconnu,oùchacunfaitsadécouverteet,remarquelebien,nelafaitquepoursoidesortequelaplusincertainetracedanslaplusignoréeAfrique––estmoinsdouteuseencore…Desbocagesombreuxnousattirentdesmiragesdesourcespasencoretaries…Maisplutôtlessourcesserontoùlesferontcoulernosdésirscarlepaysn’existequ’àmesurequeleformenotreapproche,etlepaysageàl’entour,peuàpeu,devantnotremarchesedisposeetnousnevoyonspasauboutdel’horizonetmêmeprèsdenouscen’estqu’unesuccessiveetmodifiableapparenceMaispourquoidescomparaisonsdansunematièresigraveNouscroyonstousdevoirdécouvrirDieuNousnesavons,hélas!enattendantdeLetrouver,oùnousdevonsadressernosprièresPuisonseditenfinqu’ilestpartout,n’importeoù,l’Introuvable,etons’agenouilleauhasardEttuseraspareil,Nathanaël,àquisuivraitpourseguiderunelumièrequeluimêmetiendraitensamainOùquetuailles,tunepeuxrencontrerqueDieu–Dieu,disaitMénalque:c’estcequiestdevantnousNathanaël,turegarderastoutenpassant,ettunet’arrêterasepartDistoibienqueDieuseuln’estpasprovisoireQuel’importancesoitdanstonregard,nondanslachoseregardéeToutcequetugardesentoideconnaissancesdistinctesresteradistinctdetoijusquesàlaconsommationdessièclesPourquoiyattachestutantdeprixIlyaprofitauxdésirs,etprofitaurassasiementdesdésirs–parcequ’ilsensontaugmentésCar,jeteledisenvérité,Nathanaël,chaquedésirm’aplusenrichiquelapossessiontoujoursfaussedel’objetmêmedemondésir––Pourbiendeschosesdélicieuses,Nathanaël,jemesuisuséd’amourLeursplendeurvenaitdececiquej’ardaissanscessepourellesJenepouvaispasmelasserTouteferveurm’étaituneusured’amour,uneusuredélicieuseHérétiqueentreleshérétiques,toujoursm’attirèrentlesopinionsécartées,lesextrêmesdétoursdespensées,lesdivergencesChaqueespritnem’intéressaitqueparcequilefaisaitdifférerdesautresJ’enarrivaiàbannirdemoilasympathie,n’yvoyantplusquelareconnaissanced’uneémotioncommuneNonpointlasympathie,Nathanaël,–l’amourAgirsansjugersil’actionestbonneoumauvaiseAimersanss’inquiétersic’estlebienoulemalNathanaël,jet’enseignerailaferveurUneexistencepathétique,Nathanaël,plutôtquelatranquillitéJenesouhaitepasd’autrereposqueceluidusommeildelamortJ’aipeurquetoutdésir,touteénergiequejen’auraispassatisfaitsdurantmavie,pourleursurvienemetourmententJ’espère,aprèsavoirexprimésurcetteterretoutcequiattendaitenmoi,satisfait,mourircomplètementdésespéréNonpointlasympathie,Nathanaël,l’amourTucomprends,n’estcepas,quecen’estpaslamêmechoseC’estparpeurd’uneperted’amourqueparfoisj’aipusympathiseravecdestristesses,desennuis,desdouleursquesinonjen’auraisqu’àpeineendurésLaisseàchacunlesoindesavie(Jenepeuxécrireaujourd’huiparcequ’unerouetourneenlagrangeHierjel’aivueellebattaitducolzaLaballes’envolaitlegrainroulaitàterreLapoussièrefaisaitsuffoquerUnefemmetournaitlameuleDeuxbeauxgarçons,piedsnus,récoltaientlegrainJepleureparcequejen’airiendeplusàdire––Jesaisqu’onnecommencepasàécrirequandonn’ariendeplusàdirequeçaMaisj’aipourtantécritetj’écriraiencored’autreschosessurlemêmesujet)*Nathanaël,j’aimeraistedonnerunejoiequenet’auraitdonnéeencoreaucunautreJenesaiscommentteladonner,etpourtant,cettejoie,jelapossèdeJevoudraism’adresseràtoiplusintimementquenel’afaitencoreaucunautreJevoudraisarriveràcetteheuredenuitoùtuaurassuccessivementouvertpuisfermébiendeslivrescherchantdanschacund’euxplusqu’ilnet’avaitencorerévéléoùtuattendsencoreoùtaferveurvadevenirtristesse,denepassesentirsoutenueJen’écrisquepourtoijenet’écrisquepourcesheuresJevoudraisécriretellivred’oùtoutepensée,touteémotionpersonnelletesemblâtabsente,oùtucroiraisnevoirquelaprojectiondetapropreferveur:Jevoudraism’approcherdetoietquetum’aimesLamélancolien’estquedelaferveurretombéeToutêtreestcapabledenuditétouteémotion,deplénitudeMesémotionssesontouvertescommeunereligionPeuxtucomprendrecela:toutesensationestd’uneprésenceinfinieNathanaël,jet’enseignerailaferveurNosactess’attachentànouscommesalueurauphosphoreIlsnousconsument,ilestvrai,maisilsnousfontnotresplendeur––Etsinotreâmeavaluquelquechose,c’estqu’elleabrûléplusardemmentquequelquesautresJevousaivus,grandschampsbaignésdelablancheurdel’aubelacsbleus,jemesuisbaignédansvosflots–etquechaquecaressedel’airriantm’aitfaitsourire,voilàcequejenemelasseraipasdeteredire,NathanaëlJet’enseignerailaferveurSij’avaissudeschosesplusbelles,c’estcelleslàquejet’auraisdites–celleslà,certes,etnonpasd’autresTunem’aspasenseignélasagesse,MénalquePaslasagesse,maisl’amour*J’euspourMénalqueplusquedel’amitié,Nathanaël,etàpeinemoinsquedel’amourJel’aimaisaussicommeunfrèreMénalqueestdangereuxcrainsleilsefaitréprouverparlessages,maisnesefaitpascraindreparlesenfantsIlleurapprendàn’aimerplusseulementleurfamilleet,lentement,àlaquitterilrendleurcœurmaladed’undésird’aigresfruitssauvagesetsoucieuxd’étrangeamourAh!Ménalque,avectoij’auraisvoulucourirencoresurd’autresroutesMaistuhaïssaislafaiblesseetprétendaism’apprendreàtequitterIlyad’étrangespossibilitésdanschaquehommeLeprésentseraitpleindetouslesavenirs,silepassén’yprojetaitdéjàunehistoireMais,hélas!ununiquepasséproposeununiqueavenir–leprojettedevantnous,commeunpontinfinisurl’espaceOnn’estsûrdenejamaisfairequecequel’onestincapabledecomprendreComprendre,c’estsesentircapabledefaire––ASSUMERLEPLUSPOSSIBLED’HUMANITÉ,voilàlabonneformuleFormesdiversesdelavietoutesvousmeparûtesbelles(Cequejetedislà,c’estcequemedisaitMénalque)J’espèrebienavoirconnutouteslespassionsettouslesvicesaumoinslesaijefavorisésToutmonêtres’estprécipitéverstouteslescroyancesetj’étaissifoucertainssoirsquejecroyaispresqueàmonâme,tantjelasentaisprèsdes’échapperdemoncorps,–medisaitencoreMénalqueEtnotrevieauraétédevantnouscommeceverrepleind’eauglacée,ceverrehumidequetiennentlesmainsd’unfiévreux,quiveutboire,etquiboittoutd’untrait,sachantbienqu’ildevraitattendre,maisnepouvantpasrepousserceverredélicieuxàseslèvres,tantestfraîchecetteeau,tantl’altèrelacuissondelafièvreIIAh!commej’aidoncrespirél’airfroiddelanuit,ah!croisées!et,tantlespâlesrayonscoulaientdelalune,àcausedesbrouillards,commedessources–onsemblaitboireAh!croisées!quedefoismonfronts’estvenurafraîchiràvosvitres,etquedefoismesdésirs,lorsquejecouraisdemonlittropbrûlantverslebalcon,àvoirl’immensecieltranquille,sesontévaporéscommedesbrumesFièvresdesjourspassés,vousétiezàmachairunemortelleusuremaiscommel’âmes’épuisequandrienneladistraitdeDieu!––Lafixitédemonadorationétaiteffrayantejem’ydécontenançaistoutentierTuchercheraisencorelongtemps,meditMénalque,lebonheurimpossibledesâmes…Lespremiersjoursdedouteuseextasepassés–maisavantd’avoirrencontréMénalque–cefutunepériodeinquièted’attenteetcommeunetraverséedemaraisJesombraisendesaccablementsdesommeildontdormirnemeguérissaitpasJemecouchaisaprèslerepasjedormais,jemeréveillaispluslasencore,l’espritengourdicommepourunemétamorphoseObscuresopérationsdel’êtretravaillatent,genèsesd’inconnu,parturitionslaborieusessomnolences,attentescommeleschrysalidesetlesnymphes,jedormaisjelaissaisseformerenmoilenouvelêtrequejeserais,quinemeressemblaitdéjàplusToutelumièremeparvenaitcommeautraversdecouchesd’eauxverdies,àtraversfeuillesetramuresperceptionsconfuses,indolentes,analoguesàcellesdesivressesetdesgrandsétourdissements–Ah!quevienneenfin,suppliaisje,lacriseaiguë,lamaladie,ladouleurvive!Etmoncerveausecomparaitauxcielsd’orages,denuagespesantsencombrés,oùl’onrespireàpeine,oùtoutattendl’éclairpourdéchirercesoutresfuligineuses,pleinesd’humeuretcachantl’azurCombiendurerezvous,attentesetfinies,nousresteratildequoivivre–Attentes!attentesdequoicriaisjeQuepouvaitiladvenirquinenaîtraitpasdenousmêmesEtquesepouvaitildenousquenousneconnussionsdéjàLanaissanced’Abel,mesfiançailles,lamortd’Eric,lebouleversementdemavie,loindefinircetteapathie,semblèrentm’yreplongerdavantage,tantilsemblaitquecettetorpeurvîntdelacomplexitémêmedemespensées,etdemesvolontésindécisesJ’eussevouludormir,infiniment,dansl’humiditédelaterreetcommeunevégétationParfoisjemedisaisquelavoluptéviendraitàboutdemapeine,etjecherchaisdans––l’épuisementdelachairunelibérationdel’espritPuisdenouveaujedormaisdelonguesheures,ainsiquelespetitsenfantsquel’oncoucheaumilieudujour,assoupisdechaleur,danslamaisonvivantePuisjemeréveillaisdetrèsloin,ensueur,lecœurbattant,latêtesomnolenteLalumièrequis’infiltraitd’enbas,entrelesfentesdesvoletsclos,etrenvoyaitauplafondblanclesrefletsvertsdelapelouse,cetteclartédusoirm’étaitlaseulechosedélicieuse,pareilleàlaclartéquiparaîtdouceetcharmante,venueentrelesfeuillesetleseaux,etquitremble,auseuildesgrottes,aprèsqu’onalongtempssentivousenvelopperleursténèbresLesbruitsdelamaisonarrivaientvaguementJerenaissaislentementàlavieJemelavaisavecdel’eautièdeetj’allaispleind’ennuiverslaplaine,jusqu’aubancdujardinoùj’attendaisvenirlesoirsansrienfairePourparler,pourécouter,pourécrire,j’étaisperpétuellementfatiguéJelisais:«…IlvoitdevantluiLesroutesdésertes,LesoiseauxdelamerquisebaignentÉtendantleursailes…Ilfautquej’habiteici……OnmecontraintàdemeurerSouslesfeuillagesdelaforêt,Souslechêne,danscettecavernesouterraineFroideestcettemaisondeterreJ’ensuistoutlasséObscurssontlesvallonsEthauteslescollines,Tristeenceintederameaux––Couvertederonces,–Séjoursansjoie»Lesentimentd’uneplénitudedevie,possible,maisnonencoreobtenue,selaissaitparfoisentrevoir,puisrevenaitencore,deplusenplusobsédanteAh!qu’unebaiedejours’ouvreenfin,criaisje,qu’elleéclateaumilieudecesperpétuellesreprésailles!IlsemblaitquetoutmonêtreeûtcommeunimmensebesoindeseretremperdansleneufJ’attenda

用户评价(0)

关闭

新课改视野下建构高中语文教学实验成果报告(32KB)

抱歉,积分不足下载失败,请稍后再试!

提示

试读已结束,如需要继续阅读或者下载,敬请购买!

评分:

/27

VIP

意见
反馈

免费
邮箱

爱问共享资料服务号

扫描关注领取更多福利